Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

comment enseigner la géographie de la mondialisation avec Google Earth?

mis à jour le 24/05/2008


vignette2.jpg

Une démarche multiscalaire et comparative qui  vise à comparer dans GE différents ports.

mots clés : ports, géographie, mondialisation, conteneurisation, porte-conteneurs


Comment enseigner la géographie de la mondialisation avec Google Earth ?

Je vous propose une démarche testée en classe devant différents publics : la démonstration s'appuie sur Google Earth et j'utilise le Tbi.
Vous trouverez dans le fichier kmz de quoi faire travailler vos élèves avec une démarche guidée pas à pas.
 
Voici le point de départ.

Lorsqu'on regarde la mer de Chine avec un navigateur géographique comme Google Earth, on aperçoit à 5 ou 600 km d'altitude une couverture photo en pleine mer.

Qu'y a t-il à cet endroit de si intéressant pour que Google Earth acquiert l'image ?
Qu'est-ce donc ?


 
La curiosité pousse à s'approcher pour voir plus près ce dont il s'agit... et voilà ce que l'on découvre.


On observe un ensemble d'ilots rocheux reliés entre eux par une forme géométrique simple, clairement d'origine anthropique.
Qu'est-ce que c'est ?
 


L'espace : étymologiquement, ce qui se mesure avec le pas...
Puisqu'on vient de faire un zoom gigantesque, l'outil mesure nous permet de prendre la mesure de l'espace concerné afin de se repérer.
La largeur est ici de 3 km : il s'agit apparemment  d'un terminal à conteneur.
Approchons nous encore pour vérifier.
 

Effectivement,à quai nous trouvons un porte-conteneur d'environ 235 mètres de long.
 


Un zoom au maximum.

Les conteneurs sont des boîtes métalliques standardisées de 20 pieds de long à l'origine.
Ici les boites font 40 pieds soit 12.19 m de long et contiennent 65m3.
Ces coffres métalliques sont plus faciles à manipuler et favorisent la manutention mécanique ; leur taille standardisée permet leur empilement : ils peuvent passer rapidement d'un bateau à un camion ou un train et inversement.

Du fait de l'existence de différents standards, l'unité de mesure de la conteneurisation est désormais l'EVP : équivalent 20 pieds (6.05m). Un conteneur de 40 pieds correspond donc à 2 EVP .
Les spécialistes des transports parlent de 'boîtes" pour désigner les conteneurs
 


Le terminal de conteneur de Yangshan mesure 3 km de long sur 500 m de large : il est prévu que cette capacité soit doublée dans les prochaines années.
Comptons les portiques... combien de bateaux peuvent être à quai simultanément?

Ce port en eaux profonde est situé à une trentaine de km de la côte chinoise et permet d'accélérer les échanges de conteneurs en évitant aux porte-conteneurs de remonter jusqu'à Shanghaï.
Le port se veut donc une étape incontournable sur la ligne maritime qui relie le Japon à l'Europe en passant par Singapour; autre plaque tournante des transports maritimes.

Le pont le plus long du monde relie donc le terminal au continent : c'est le pont de Dongbaï !
Il a fallu des travaux pharaoniques pour construire de telles infrastructures.
Voilà une marque du dynamisme de l'aire asiatique !

Quel port en France peut recevoir les cargaisons chinoises ( jouets, textile, électronique...) au départ de Yangshan ?
 
Les responsable français nous ont vanté les qualités de leurs installations  nouvelles de Port 2000 au Havre.

Allons voir :



 
 
Comme je ne me suis pas intéressé aux anciennes installations du port de Shanghaï, je vais porter mon regard exclusivement sur les installations de Port 2000.

Que peut-on observer?


 
Google Earth nous a transporté de Yangshan au Havre : nous voici perdus et sans repères... vite prenons la mesure de cet espace :



Le bateau à quai mesure près de 335 m et correspond bien en taille à celui repéré à Yangshan.



Mais la longueur du quai ne fait que 750 m environ : le Havre ne peut accueillir plus de deux porte-conteneurs en même temps. Ses 6 portiques font pâle figure par rapport aux 34 portiques visibles à Yangshan !

Question : un armateur chinois qui veut envoyer 10 bateaux en Europe d'un seul coup, c'est une hypothèse farfelue, mais où ses bateaux peuvent-ils en Europe être tous acceptés ensemble?
 
La réponse à cette question se trouve plus au nord en Europe : Rotterdam, le 1er port à conteneur d'Europe d'après les statistiques.

Allons voir :



Effectivement le le terminal de Maaslakte offre des infrastructures à la mesure du terminal de Yangshan : mesurons la longueur des quais et le nombre de portiques.
 


Rotterdam peut accueillir les plus gros navires et son équipement est de même niveau que celui de Yangshan !
 
Que pouvons-nous retenir ?

La mondialisation est la mise en relation généralisée des différentes parties du monde : cela se traduit par une augmentation des échanges.
La majeure partie de ces échanges se fait par voie maritime :  la conteneurisation permet d'acheminer facilement une marchandise d'un mode de transport à un autre.
Les ports ont dû s'adapter à cette révolution et se doter d'infrastructures adaptées pour devenir des plates-formes multimodales.
A l'échelle mondiale, on observe que la localisation des ports dessinent la géographie de la mondialisation.
Une hiérarchie est perceptible entre les ports : Rotterdam et Shanghai sont des ports de 1er rang capables d'avoir des échanges équivalents ; le Havre est loin de pouvoir rivaliser en terme d'infrastructures et donc de trafic. C'est un port secondaire.
La mondialisation renforce donc certains lieux, pôles moteurs des échanges. La logistique impose des hubs qui polarisent les flux.
Le monde d'aujourd'hui est donc un monde en réseau, où l'essentiel est d'être connecté au risque d'être "out".

En caractère gras : le vocabulaire spécifique à maîtriser en fin d 'année.
 
Pour en savoir plus :

L'Isemar vous propose ses notes de synthèse  (Les nouvelles échelles du transport maritime  Note N° 91, janvier 2007 ) et sa cartographie :
- Les ports de Chine : Quatre cartes illustrant le développement portuaire chinois.
- Les ports mondiaux géants  Sur la base des trafics de 2006 retrouvez les plus grands ports du monde en tonnage total (+100 Mt) et en conteneurs (+ 1 Mevp).

 
auteur(s) :

Pouzin Jackie

information(s) pédagogique(s)

niveau : 4ème, Terminale

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe, salle multimedia

référence aux programmes :

Chapitre I - DES ÉCHANGES A LA DIMENSION DU MONDE
Thème 1 : Les espaces majeurs de production et d'échanges
Thème 2 : Les échanges de marchandises

fichier joint

information(s) technique(s) : Un fichier kmz à ouvrir dans Google Earth

taille : 3 ko ;

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes