Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

évolution d'un pôle rural et ses enjeux

mis à jour le 20/01/2011


vignette.jpg

Comprendre la notion d'étalement urbain d'une petite ville rurale: Evron
Utilisation de données historiques et d'un SIG pour une démarche diachronique de géohistoire.

mots clés : croissance urbaine, étalement, villes durables


Etude de cas : Evron.


Nous disposons grâce aux archives départementales de la Mayenne de cartes historiques en libre accès : le cadastre napoléonien est en effet disponible en ligne sur le site du conseil général. Chacun peut donc y retrouver le territoire de sa commune.

cadastre napoléonien

Le cadastre de 1837 permet de découvrir l'emprise urbaine d'Evron à cette date : l'espace bâti apparaît en rouge.

Géoréférencée à l'aide de Qgis, cette image peut être superposée dans un SIG à la carte topographique actuelle ( disponible en ligne grâce au sig édugéo ou bien téléchargeable sur le site de l'IGN dans le cadre de la licence gratuite pour l'enseignement et la recherche).


La confrontation du cadastre ancien sur la carte actuelle est éloquente. Voyons maintenant comment on peut affiner la réflexion spatiale.

 

La possibilité de dessiner l'espace par un figuré surfacique dans qgis-edugéo permet de délimiter l'espace bâti avéré sur la carte cadastrale de 1837. A l'époque Evron occupait alors 0,19 hectares.



Nous affichons maintenant la photographie aérienne prise par l'IGN en 1949.
Ce type d'image est désormais accessible gratuitement sur le site de l'IGN.
Celle- ci fut acquise par le lycée il y a quelques années.


On repère la voie de chemin de fer qui marque une césure dans l'organisation spatiale de la ville qui tend à s'étendre vers le sud et vers l'ouest. La trame urbaine est clairement visible au travers du réseau des voies de communication, chacn retrouvera le stade et quelques repères visuels comme la Basilique, la gare ou l'ancienne mairie et sa place rectangulaire.

Géoréferencée, cette vue permet de repérer l'espace construit aux lendemain de la guerre. Nous observons que la ville est restée compacte s'étendant cependant sur 0,38 km².



Un Sig permet d'interroger la table attributaire pour connaitre précisément la superficie concernée et de mesurer précisément l'évolution de la surface bâtie.

 

La photographie prise par l'IGN pendant la campagne de 1968 montre la dimension spatiale des Trente Glorieuses. La ville se transforme en s'industrialisant et en construisant de grands ensembles collectifs. La voie de chemin de fer continue cependant d'être une frontière infranchissable, la ville continue ainsi de s'étendre vers le sud et l'ouest.


La consommation d'espace est conséquente : en 1968 la ville occupe désormais 1 km² soit en terme de croissance un facteur 3 depuis 1949 !
La cartographie témoigne de cette réalité.

 

La photographie aérienne de 1996 montre enfin une ville qui s'est largement étalée : une croissance périphérique qui outrepasse enfin la ligne ferroviaire avec la construction d'un lotissement. Le modèle de l'habitat individuel est devenu la norme.
 
Conséquence : Evron occupe en 1996 2,674 km² !

 

Cet étalement spatial est encore à l'œuvre aujourd'hui : il suffit de regarder dans le géoportail ou bien édugéo les photographies aériennes prise en 2000-2005 et de les comparer aux prises de vues les plus récentes pour s'en convaincre.

La pénurie d'essence ressentie à l'automne 2010 a montré la dépendance des habitants à la circulation automobile dans cet espace urbain distendu cependant privé de tout moyen de transport collectif.
 
La croissance horizontale des villes est-elle bien compatible avec le développement durable?

Cet exemple témoigne de la forte artificialisation des terres auxquels nos territoires sont soumis sans que nous n'y prenions garde.

De 38 ha en 1949, la ville d'Evron occupe aujourd'hui 267ha  soit 7 fois plus en moins de 5O ans !

 

Pour tous ceux qui n'ont pas le temps de monter le même dossier sur leur commune, je conseille une ressource internet récemment msie en ligne sur le site de la Dreal des Pays de la Loire et qui permet sur le même principe de suivre la croissance de la tâche urbaine pour chaque commune de la région Pays de la Loire.
 
Une ressource assurément précieuse à consulter avec un navigateur récent (de préférence Firefox) ou à télécharger et lire avec VLC.
Voir içi l'exemple de la tâche urbaine évronnaise.
 

 
auteur(s) :

Pouzin Jackie, professeur au lycée Vadepied

information(s) pédagogique(s)

niveau : 6ème, 2nde, 1ère, cm1

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : salle multimedia

référence aux programmes :

Classe de CM1
Thème 1 : Découvrir le(s) lieu(x) où j'habite

Classe de sixième

Thème 2 Habiter un espace de faible densité

Classe de troisième
Thème 1 Dynamiques territoriales de la France contemporaine.
Les espaces de faible densité (espaces ruraux, montagnes, secteurs touristiques peu urbanisés) et leurs atouts.

Classes de secondes
Thème 3. Les espaces ruraux : multifonctionnalité ou fragmentation ?

Compétences

Exploiter les outils spécifiques aux disciplines
Utiliser le numérique pour réaliser des cartes

 

ressource(s) principale(s)

vignettte_edugeo.jpg Distré : ZAP contre ZAC ? 10/04/2019
Une commune rurale confrontée à la pression foncière de l'agglomération saumuroise.
ZAP : zone agricole protégée
ZAC : zone d'activité commerciale

 

developpement durable, zone agricole protégée Jackie Pouzin

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes