Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

exemple de classe inversée : la Chine et le monde depuis 1949

mis à jour le 21/10/2016


Vignette China.png

voici un exemple de classe inversée et de tâche complexe, réalisées en Terminale ES/L sur la Chine et le monde depuis 1949

mots clés : classe inversée, tâche complexe, Chine, puissance, 1949


Choix et objectifs de la classe inversée


Le choix de la classe inversée répond tout simplement au fait de proposer une alternative aux cours de Terminale. Les élèves vont être amenés à construire leur cours, à s'interroger et à illustrer ce qu'ils ont perçu de la construction de la puissance chinoise depuis 1949.

 

Déroulement


Ce travail a été effectué avec deux classes de Terminale ES et L
 
- Dans un premier temps, on consacre un délai de 2 semaines aux élèves qui se voient confier la rédaction du cours, avec des consignes précises (voir Fiche-consignes élève). Autonomie et organisation sont nécessaires.

- Puis une heure est consacrée à la reprise, en classe entière, du cours : les élèves reviennent sur les difficultés rencontrées, les incompréhensions... (voir fiche plan du cours)

- Lors de la deuxième heure, la classe est réorganisée en groupes hétérogènes de 3-4 élèves qui doivent rédiger sur e-lyco (fonction Pad) un QCM pour leurs camarades (voici un exemple de QCM). La consigne précise que le QCM doit couvrir sur les trois parties du cours.
Le questionnaire est visionné par le professeur et est disponible aux autres groupes de la classe. Il peut donner lieu à discussion : les groupes peuvent lire les QCM de leurs camarades et proposer leurs réponses, ces derniers les corrigent ...
Tout ceci pour s'entraîner car un QCM est finalement proposé à évaluation à partir des QCM de tous les groupes.


 
 
Exemples de travaux finaux d'élèves

 
 
 - Une troisième heure est consacrée à la mise en place de la tâche complexe (la création de la fresque murale avec un outil type "paint", "outil capture"..., ou les compétences artistiques de certains élèves qui ont pris le crayon, la colle, le papier...). Un délai d'une semaine est donné pour finaliser la fresque. La fresque peut être évaluée.
- Un dernier temps a consisté à faire passer quelques exemples de production au tableau, le groupe devant présenter son travail et être en capacité de justifier de ses choix. 
 
 
 

Bilan de cette séquence en classe inversée


La séquence a permis aux élèves :

- de s'approprier en autonomie des connaissances, en rédigeant son cours. C'est déstabilisant pour certains élèves qui doutent d'eux : « on a assez de connaissances ? » « est-ce que c'est bon ? »... mais le passage par l'écriture de QCM dans des groupes hétérogènes a permis d'en rassurer certains.

- et de se tester mutuellement par les QCM : ce qui revient à une forme de tutorat.

- de réinvestir les connaissances personnelles dans le cadre d'un groupe et de confronter son point de vue, ses compétences, notamment « artistiques », de faire des choix et d'être capable de les justifier : un travail argumentatif a donc été réalisé. 
 
auteur(s) :

Fabienne Joly, professeure au Lycée Carcouet, Nantes

information(s) pédagogique(s)

niveau : Terminale L, Terminale ES

type pédagogique : démarche pédagogique, scénario, séquence, production d'élève

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe, travail autonome

référence aux programmes : Thème III - Puissances et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours
Chapitre 2 - La Chine et le monde depuis 1949

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes