Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

le travail du brouillon au collège

mis à jour le 12/10/2016


brouillon_pt.jpg

Comment amorcer le travail du brouillon pour qu'il devienne un véritable outil de construction de la pensée des élèves ? 

mots clés : brouillon écrit rédiger langues languages AP


Rapport au langage et réussite scolaire


Plusieurs études ont montré l'importance du rapport à l'écrit dans la réussite des élèves. Or, les élèves de classes populaires en ont souvent une image négative et il leur est très difficile de revenir sur leurs écrits. Pourtant, " le processus de réécriture est un processus dynamique [...] qui déclenche et facilite le développement et l'incorporation des savoirs enseignés " ( D. Bucheton, Refonder l'enseignement de l'écriture, Retz, 2014, p. 25). L'objectif est donc de mener les élèves à charger de regard et de pratiques avec le brouillon.

Mise en oeuvre en classe de collège


Ce travail a été mené en classe de 6e en REP+ à l'issue du premier chapitre d'histoire sur les débuts de l'humanité. J'ai utilisé le protocole mis au point par Karine Risselin dans plusieurs articles (voir bibliographie).

Etape 1 : Les brouillons d'écrivains


Quatre brouillons d'écrivains sont successivement présentés aux élèves, via le site de la BNF. L'objectif est de leur faire repérer les principaux gestes du brouillon :
  • Une page de Gustave Flaubert qui suscite toujours la surprise des élèves, et qui permet d'identifier les gestes de suppression et de remplacement  ;
  • Une page de Victor Hugo : les élèves apprécient généralement l'usage de la marge, réservée aux insertions et déplacements ;  
  •  Une page de Jules Romain, qui fait écho aux pratiques de cartes mentales dans certaines disciplines, et permet d'envisager un brouillon non linéaire ; 
  • Une page de Georges Perec, qui montre d'autres techniques utiles : la liste associée à des dessins, l'usage des couleurs. 

Etape 2. Le choix des matériaux et du support


On laisse aux élèves le temps de réfléchir et de choisir leurs matériaux et supports préférés : 
  • feuille blanche / à carreaux, format paysage ou portrait, avec marge ou sans, en sautant des lignes...
  • crayon, feutre, surligneur, question des couleurs ; on déconseille l'usage des outils qui effacent (gomme, effaceur, liquide blanc) afin que les élèves puissent réutiliser tout texte écrit. 

Etape 3. Les premiers jets et l'intervention du professeur sur les écrits


J'ai donné aux élèves une consigne volontairement large : "Racontez tout ce que vous savez sur la préhistoire et les archéologues." 




Premier jet

Les premiers jets montrent souvent l'appropriation par les élèves d'une des techniques employées par les écrivains. Ci-contre, le premier jet d'un élève qui a repris la technique de Georges Perec (liste et illustrations).

La consigne large permet de faire émerger les préconceptions des élèves qui n'ont pas été suffisament retravaillées dans la leçon : on voit ainsi apparaître la traditionnelle comparaison entre hommes préhistoriques et singes, qui continue d'être valable pour l'élève concerné.

Le travail du professeur consiste entre deux jets à " nourrir " les écrits des élèves pour éviter de les démotiver. 







Deuxième jet 


Le cours suivant, la réécriture est relancée par un travail collectif. Les élèves me donnent les informations qu'ils jugent indispensables au récit, ce qui permet la discussion et le tri entre informations nécessaires / informations hors sujet / informations erronées. Ces informations sont classés dans un tableau à deux colonnes : " préhistoire " et "archéologues ". Voici le 2ème jet du même élève (en rouge mes interventions) : 



On y voit clairement le travail de suppression et remplacement, qui concerne surtout la forme du texte (formulation, orthographe). On peut aussi noter l'usage de flèches qui lui permettent de développer l'exemple de Lascaux. En revanche, de nombreuses informations ont disparu entre son premier et son deuxième jet. L'opération de synthèse entre les deux documents s'avère difficile pour une grande partie de la classe. 

Comme il s'agissait de la dernière réécriture avant la mise au net, mes remarques s'attachent uniquement à la cohérence des phrases, ce qui empêche en fait l'approfondissement de la réflexion lors de la mise au net. 






Mise au net

La mise au net se réduit de ce fait à un travail de recopiage :

 
Ainsi, l'élève a conservé la présentation en tableau alors que j'attendais un texte avec deux paragraphes ; elle a également conservé une flèche qui traverse le texte sans apporter d'information. On voit cependant un travail de remplacement dans la partie droite.
 Il aurait fallu relancer la réflexion des élèves, soit à l'aide de nouveaux documents, soit en leur donnant quelques productions d'élèves à commenter collectivement par exemple. 







Bilan


Ce travail a permis une première approche du brouillon. Même s'ils n'ont pas réellement profité de la mise au net, ils ont pu expérimenter certains gestes essentiels : remplacer, supprimer, ajouter. Le déplacement d'une partie du texte est une opération rarement réalisée par les élèves. Il faut donc bien réfléchir aux interventions du professeur sur les écrits : "je ne te comprends pas", "peux-tu modifier ce terme ?", "peux-tu déplacer cette phrase et la mettre à un autre endroit ?", sont des interventions qui permettent aux élèves d'approfondir leur réflexion et leur travail sur le texte. 

En conclusion, le travail du brouillon est également une opération chronophage, qui ne saurait relever d'une seule discipline. Il est possible d'harmoniser les pratiques du brouillon dans les différentes disciplines via le protocole présenté ici. C'est un travail qui paraît particulièrement adapté aux séances d'AP, puisqu'elles permettent aux élèves de travailler explicitement les compétences du domaine 1, les langages pour penser et communiquer.

Bibliographie succinte


Articles

" Favoriser une meilleure connaissance de soi par la pratique du brouillon " , article de Karine Risselin extrait de l'ouvrage coordoné par Nadia Mekhtoub, Enseigner le français à tous les élèves, Sceren, 2012

" Les gestes du brouillon" , Karine Risselin et Elsa Costero, Cahiers Pédagogiques, n°515, en ligne ici.

Ouvrages de référence

D. Bucheton, Refonder l'enseignement de l'écriture, Retz, 2014

J. Bernardin, Le rapport à l'école des élèves de milieux populaires, De Boeck, 2013
 
 
 
auteur(s) :

Elsa Goujard, prof HH, clg Jean Lurçat, Angers

information(s) pédagogique(s)

niveau : Collèges tous niveaux

type pédagogique : analyse de pratique, brouillon, compétences, production d'élève

public visé : enseignant

contexte d'usage : AP, classe

référence aux programmes : Thème 1. La longue histoire de l'humanité et des migrations
Les débuts de l'humanité

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes