Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

témoins de la nuit : une piste d'exploitation pédagogique

mis à jour le 25/11/2014


témoins de la nuit.jpg

Une piste d'exploitation pédagogique du DVD "Témoins de la nuit", documentaire réalisé en 2012 par les élus du Conseil Général des jeunes du Maine-et-Loire (commission d'Angers) retraçant le destin de huit déportés angevins.

mots clés : shoah, déportation, génocide, Auschwitz


Dans le cadre du chapitre sur la Seconde Guerre mondiale en 3è, nous sommes amenés à aborder le processus d'extermination. L'étude des différentes modalités d'extermination s'appuie sur des exemples notamment un exemple de camp de la mort.
 
En 2012, les jeunes élus de la commission d'Angers du Conseil général des jeunes ont travaillé sur le thème de la déportation. A cette occasion a été réalisé un documentaire « Témoins de la nuit » qui retrace les destins croisés de huit témoins angevins de la déportation. Ce film a été distribué dans tous les collèges de Maine-et-Loire.


Il aborde  différentes thématiques : la résistance, les arrestations, les convois, l'arrivée au camp, la vie dans les camps, les maladies et l'extermination.
On peut travailler par thématique, mais aussi choisir de suivre l'un de ces huit témoins.


C'est la démarche que j'ai privilégié. Mon choix s'est porté sur le témoignage de Henri Borlant, né en 1927 dans une famille juive envoyée dans le Maine-et-Loire à la veille de la déclaration de guerre. Il est arrêté avec une partie de sa famille le 15 juillet 1942 et déporté vers Auschwitz. C'est donc par le témoignage que j'aborde un exemple de camp de la mort.

Je présente d'abord le témoin en utilisant le livret DVD.
 
Puis nous situons le camp d'Auschwitz-Birkenau sur une carte du système concentrationnaire nazi.

Le témoignage est visionné en classe avec les élèves selon le découpage suivant :
Arrestation : 14'10 à 15'50
Convoi : 31'24 à 34'51
Arrivée au camp : 35'20 à 37'53
Vie dans le camp : 43'40 à 45'44
Maladies : 47'30 à 48'22
L'extermination : 56'10 à 57'40

Les élèves remplissent un tableau de prise d'informations.

Je leur montre quelques photos du camp en complément.

Il ne s'agit pas ici d'une interview mais d'un recueil de témoignages. Alors pour aller plus loin, exercer leur esprit critique et voir s'ils ont bien compris, je leur demande, grâce aux informations recueillies, de proposer des questions auxquelles aurait pu répondre Henri Borlant.

 
auteur(s) :

Anne Docteur, collège Lucien Millet, Doué-la-Fontaine

information(s) pédagogique(s)

niveau : 3ème

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : Thème 3 - La Seconde Guerre mondiale, une guerre d'anéantissement (1939-1945)
Connaissances
La guerre est un affrontement aux dimensions planétaires. C'est une guerre d'anéantissement aux enjeux idéologiques et nationaux. C'est dans ce cadre que le génocide des Juifs et des Tziganes est perpétré en Europe
Démarches
...
L'étude des différentes modalités de l'extermination s'appuie sur des exemples: l'action des Einsatzgruppen, un exemple de camp de la mort.
En fonction de la question du Concours National de la Résistance et de la Déportation, le traitement de Vichy et la Résistance dans la Seconde Guerre mondiale peut s'inscrire dans ce thème.
Capacités
Connaître et utiliser les repères suivants :
- la Seconde Guerre mondiale: 1939-1945 ;
- la libération des camps d'extermination: 1945 ;
 - fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe: 8 mai 1945 ;
 - bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki: août 1945.

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes