Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

une tâche complexe sur le Parthénon

mis à jour le 07/06/2016


parthenon_pt.jpg

une tâche complexe sur le Parthénon pour aboutir à un exposé oral.

mots clés : dire, échelles descriptives, Parthénon, exposé, tâche complexe


Présentation


Objectif principal : la mise en place d'un outil simple d'utilisation pour que les élèves puissent évaluer ou s'auto-évaluer sur une production orale

La séance intervient au cours de l'année de Sixième lors du thème II du programme d’Histoire, Récits fondateurs, croyances et citoyenneté dans la Méditerranée antique au Ier millénaire avant J.-C., lors du chapitre consacré au monde des cités grecques.
Les élèves sont disposés en îlots, répartis dans des groupes hétérogènes. La tâche complexe est présentée dans lien de téléchargement d'un fichierle document joint (le manuel utilisé est le Hatier).
Les élèves présentent leur travail à l’oral, chaque groupe étant libre de désigner un rapporteur ou de répartir la parole entre les différents membres du groupe. La présentation orale n'est volontairement pas guidée.

À la suite des exposés, on peut soit :
  • demander aux élèves de donner leurs observations sur les exposés, reprendre au tableau les différentes remarques et construire une grille d'évaluation à partir de celles-ci en regroupant par jeux de couleur les remarques proches (exemple en vert tout ce qui concerne l'élocution, en bleu le contenu…). À partir de leur réponses, on construit lien de téléchargement d'un fichierune grille d’observation type qui a pour vocation à ne pas changer au cours de l'année de Sixième voire de ne se modifier qu'à la marge aux cours des années suivantes ;
  •  
  • mais on peut aussi utiliser une carte mentale de référence (qui pourra s'enrichir d'autres bulles au cours du cycle 4) où les élèves entourent chaque bulle qui leur semble réalisée lors de la production orale.

 
 

Bilan de la séance, évaluation sur une échelle descriptive


L'idée est que les élèves soient capables, à la suite des exposés et à partir de leur grille d'évaluation, de se placer sur lien de téléchargement d'un fichier l'échelle descriptive présentée ci-dessous, qui modifie légèrement un exemple d’échelle descriptive – la compétence « communiquer à l’oral » – mise en place lien de téléchargement d'un fichier au collège Sophie Germain de Nantes.

Au cycle 3, l'évaluation est faite par le professeur, mais selon le niveau d'autonomie des élèves dès le cycle 3 et en tout cas au cours du cycle 4, les élèves apprennent à s'auto-évaluer et à placer leur progression sur l'échelle descriptive.
Cette auto- évaluation faisant elle-même l'objet d'une évaluation.
Le choix est fait d'une seule échelle descriptive pour les deux cycles du collège. De cette façon, et dans une logique de parcours propre à chaque élève, un élève n'ayant pas validé les attendus du cycle 3 utilise la même qu'un élève progressant dans le cycle 4 et peut continuer à progresser à son rythme : « la logique du socle commun implique une acquisition progressive et continue des connaissances et des compétences par élèves » (BO 17 au 23 avril 2015).

Pour rappel, l’utilisation d’une échelle descriptive repose sur l’idée selon laquelle le constat de leur progrès et de leur maîtrise pas à pas de telle et telle compétence donne aux élèves la motivation nécessaire pour avoir l'envie de s’améliorer encore. L’échelle descriptive s’apparente donc à un parcours propre à l’élève, que ce dernier suit, à son rythme, tout au long de sa scolarité au collège.
Les ceintures de couleurs différentes renvoient à des savoir-faire de complexité croissante : la ceinture violette représente la fin du cycle 3 à maîtriser en Sixième, la ceinture verte, le niveau attendu en fin de Troisième (cycle 4) ; la ceinture bleue ou noire, un niveau dépassant les attendus du collège.
Ce projet peut prendre environ deux heures : une demi-heure de travail en groupe ; une heure et demi pour les présentations orales des groupes et pour la mise en place de l'outil de référence.
Une partie de la séance peut être réalisée en AP, en l'occurrence la mise en place de tableaux ou la carte mentale de référence.

 
 
auteur(s) :

Clément Gurvil – Mikaël Landec, professeurs HG

éditeur(s) :

Claudie Ferchaud, webmestre HG

information(s) pédagogique(s)

niveau : Cycle 3, 6ème

type pédagogique : compétences, démarche pédagogique, évaluation

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : Histoire - Thème 2

Récits fondateurs, croyances et citoyenneté dans la Méditerranée antique au Ier millénaire avant J.-C.

  • Le monde des cités grecques

ressource(s) principale(s)

dire_pt.jpg la compétence « dire » en histoire-géographie 06/06/2016
Comment évaluer les élèves ? Diversifier et renouveler les évaluations en Histoire-Géographie à partir de la compétence « Dire »
dire, échelles descriptives, Clément Gurvil – Mikaël Landec

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes