Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie

L'eau: une ressource à aménager et à mieux utiliser

mis à jour le 18/07/2020


Lac Oroville

Il s'agit d'une petite activité permettant de faire travailler les élèves en groupe sur le sujet de la gestion de l'eau. Le travail de groupe débouche sur la production d'une diapositive présentant les problématiques liées à l'eau dans les espaces étudiés.

mots clés : Ressources eau


Il s'agit ici d'une activité en deux temps :

-Le premier temps se déroule en classe. Le professeur répartit les élèves dans des groupes (4 ou 5 élèves maximum), de manière à avoir des groupes avec des élèves qui ont des niveaux de maîtrise de compétences différents. Chaque groupe doit se livrer à une étude de cas concernant un espace géographique précis.

Liste des études de cas:

  1. Australie: documents et activité
  2. Californie: documents et activité
  3. Dubaï: documents et activité
  4. Moyen-Orient: documents et activité
  5. Singapour: documents et activité
  6. Tunisie: documents et activité

Pour le travail en groupe, le professeur répartit des rôles dans chaque groupe :

  •  « Maître du temps » : le rôle de l'élève dans le groupe est de vérifier que le temps donné par le professeur est bien respecté, et de le rappeler au groupe.
  •  « Maître du silence » : l'élève doit s'assurer que le volume sonore du groupe reste adapté pour un travail en classe.
  •  « Maître des écrits » : cet élève est chargé de vérifier que tous les élèves du groupe avancent au même rythme, que les réponses sont notées par tous les membres du groupe.
  • « Chercheurs » : ce ou ces élèves sont chargés de rechercher les informations dans le corpus de document donné par le professeur. Ils doivent aider les autres à comprendre le document, trouver les informations.

La répartition des rôles se fait en fonction des compétences de chacun : les rôles de « maître du temps » ou « maître de la parole » sont plus simples à maîtriser. Ils conviennent aux élèves avec un niveau de compétence fragile, ou à des élèves plutôt réservés. « Maître des écrits » convient plutôt à des élèves avec de bonne maîtrises des compétences écrites, mais aussi orale (participation active au quotidien), qui lui permettent d'aider les autres en plus de son propre travail. Les « chercheurs » sont les élèves qui ont un bon niveau de maîtrise des compétences dans le domaine « comprendre et analyser un document ». Ils doivent eux aussi avoir une bonne maîtrise des compétences liées à la participation orale.

Il doit être bien clair que chaque élève ne se cantonne pas à son simple rôle : les maîtres du temps et maîtres de la parole doivent aussi rechercher les informations dans les documents donnés, par exemple. Le but est ici de différencier : les élèves reçoivent une tâche qui correspond à leur niveau de maîtrise des compétences, mais ne doivent pas se retrouver enfermés dans un rôle. Un élève qui parvient à dépasser son rôle dans le groupe est ainsi valorisé.

Le professeur explique le rôle de chacun dans le groupe, distribue de corpus de document. Il distribue et explicite également l'échelle descriptive selon laquelle les élèves seront évalués en groupe.
La recherche sur le corpus de document dure une heure environ. Pendant ce temps, le professeur observe et évalue les élèves sur la base de l'échelle descriptive qu'il leur a distribué.
Les élèves disposent donc de corpus de documents à étudier, ainsi qu'une feuille d'activité composée de questions pour les guider. Ils doivent remplir la feuille d'activité.

 

-Le second temps se déroule en salle TICE. Chaque groupe est divisé en deux (dans l'idéal, deux élèves par ordinateur). Ils doivent, sur la base de leur activité complétée en classe, réaliser une diapositive sur leur étude de cas. Ils sont pour cela guidés par un cahier des charges qui mentionne les différents éléments dont doit se composer la diapositive, d'un exemple de diapositive, ainsi que l'échelle descriptive selon laquelle sera évaluée leur production.
Les élèves gardent trace écrite de cette évaluation grâce à cette fiche récapitulative, qu'ils ajoutent à l'endroit où ils conservent leurs copies.
 

Quelques exemples de travaux d'élèves:
Australie, Californie, Dubaï, Moyen-Orient, Singapour, Tunisie 

 

 

 

 

 
auteur(s) :

Q. Renou, Professeur histoire Géographie, Collège Simone Veil, Sablé sur Sarthe

information(s) pédagogique(s)

niveau : Cycle 4, 5ème

type pédagogique : étude de cas, scénario, séquence

public visé : non précisé

contexte d'usage : classe, salle multimedia

référence aux programmes :

Fiche éduscol: "L'énergie, l'eau, des ressources à gérer et à renouveler".

"Conduite à différentes échelles, à partir de cartes et d’images (photographies au sol et aériennes, images satellites), l’étude de cas doit permettre aux élèves d’identifier des aménagements et les transformations des paysages que la maîtrise de l’eau induit, pour répondre aux besoins des sociétés (irrigation, approvisionnement des villes et des industries, consommation touristique)."

Ici, les élèves sont répartis en groupes, et travaillent chacun sur leurs études de cas. C'est l'occasion de développer les compétences "coopérer et mutualiser", mais aussi les compétences liées à "Comprendre et analyser des documents".

Le travail débouche sur la production par les élèves d'une petite diapositive présentant les problématiques liées à l'eau dans l'espace étudié par l'élève, permettant d'aborder la compétence "Pratiquer différents langages: Réaliser une production audio-visuelle, un diaporama".

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes