Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > enseignement > projets

le ciel étoilé de la poésie européenne : constellations poétiques numériques

mis à jour le 15/09/2017


vignette

"Il est grand temps de rallumer les étoiles" (Apollinaire)… du drapeau européen. Autour du "Prix Hippocrène de l’éducation à l’Europe", les élèves de classes italiennes et françaises réalisent un projet articulé autour d’un échange. Ils s’informent, à travers le symbole de l’étoile, sur les sphères d’influences des poésies européennes depuis l’antiquité jusqu’à nos jours. Ils écrivent des poèmes, conçoivent un spectacle, et réalisent enfin une carte numérique de ce parcours, donnant voix et corps à ces étoiles de la poésie de l’Europe et de son drapeau : « L’Amor che move il sole e l’altre stelle (Dante).

mots clés : poésie, numérique, échange, spectacle, Europe


Contexte

  • vignette traamÉchange entre deux classes autour de ce projet
  • Classe Esabac de Quarta du Liceo Classico-Linguistico Giacomo Leopardi, Macerata
  • Classe italien LV3, lycée Bellevue, Le Mans ; l’ouverture internationale du lycée est confortée par la présence de trois sections internationales (Abibac, Bachibac et Esabac), ainsi que du Chinois LV3. D’autres options, comme la Musique, les Arts et le Théâtre enrichissent ultérieurement l’offre formative de ce lycée à vocation humaniste.
  • Prix Hippocrène de l’éducation à l’Europe

Projet

Hippocrène, la source des Muses
L’existence d’un prix de l’éducation à l’Europe, le prix Hippocrène, qui tire son nom de la source des Muses, a servi de point de départ pour creuser la piste de l’Europe pensée comme une inspiration poétique. Un projet pour contribuer à "inspirer" les citoyens de l’Europe de demain. 

Le ciel étoilé du drapeau européen
Le projet puise son inspiration du drapeau européen (un ciel étoilé) et souhaite, par ce symbole, interroger le sens de la dénomination "Hippocrène", la source des Muses, pour un prix promouvant la notion de citoyenneté européenne. Unis dans le ciel bleu du drapeau de l’Europe, les états membres ont-ils une histoire commune sur le terrain de l’inspiration poétique ?  

Voyages à travers les constellations poétiques 
A partir de textes poétiques ayant pour objet le symbole de l’étoile, les élèves sont amenés à mesurer les jeux de traductions, de réceptions et d’influences  qui témoignent de la circulation des idées et des hommes, à travers l’espace européen, bien avant la création de l’Union Européenne et de ses états membres, tels que nous les connaissons aujourd’hui.
Pour prendre un exemple, on pourrait citer la brigade des poètes français du XVIe siècle qui, tout en transposant en France le style et les motifs de la poésie de Pétrarque (à lui seul une figure qui anticipe déjà pour certains aspects la figure de l’intellectuel européen), décide de se donner le nom d’une constellation pour entrer dans le firmament de la littérature : la Pléiade. 
Ou encore les "vaghe stelle dell’Orsa" de Giacomo Leopardi, qui, tout en s’inscrivant dans le mouvement romantique commun à l’Europe de l’époque, projette sur le ciel étoilé son regard de poète-philosophe. 
Mais c’est sans doute par la poésie de Dante que le symbole de l’étoile exprime sa signification profonde : le mot conclusif de chaque cantica de la Divine Comédie est en effet "stelle", et le sens même du voyage de Dante est le désir de Dieu. Or le mot "désir" signifie justement, de par son étymologie, "absence d’étoiles".

A la recherche d’un désir d’Europe
Retrouver le fil qui relie différents textes de la littérature européenne, sous la thématique des étoiles, signifie donc rechercher la trace d’un certain désir d’Europe, interroger des textes qui parlent d’autres textes, dans des langues différentes, ayant comme point commun le recours au symbole de l’étoile. 
Il s’agit en somme de retrouver, par la littérature, une "Europe avant l’Europe", ou d’interroger le "désir de l’Europe", en prenant les étoiles comme guide.
Il faut enfin préciser que le projet se concentre principalement sur les relations entre la poésie italienne et française, mais prend en compte le contexte plus large des grands mouvements littéraires et culturels qui touchent l’ensemble de l’Europe. 

L’étoile de la citoyenneté européenne
La prise de conscience que chaque littérature dite "nationale", en Europe, est en fait le fruit d’un échange, devrait permettre aux élèves de comprendre que la notion de citoyenneté européenne s’inscrit dans un processus historique long et complexe.  Le travail permettra donc aux élèves de comprendre que la citoyenneté européenne n’est pas une invention abstraite et récente, mais d’en mesurer l’historicité, à travers la littérature. Le symbole le drapeau européen vient éclairer la voie : douze étoiles d’or sur un champ d’azur, représentation de la solidarité et de l’union entre les peuples d’Europe. Václav Havel considéra dans un discours prononcé à Strasbourg en 1990, que les douze étoiles étaient "un rappel que le monde pourrait devenir meilleur, si nous avions de temps en temps le courage de regarder vers les étoiles."

De l’étude à la création 7 image prezi
Les élèves, à partir de recherches sur l’histoire de la poésie et d’analyse de poèmes, composent eux-mêmes des textes poétiques inspirés par les valeurs de l’Europe et le motif de l’étoile, laissant exprimer leur sensibilité. Ils réaliseront la trame d’un spectacle autour de la figure centrale de Giacomo Leopardi, dans lequel le poète va explorer l’histoire de la poésie européenne autour du thème de l’étoile. Le spectacle sera ensuite travaillé et interprété. L’ensemble du parcours donnera lieu à un exercice de cartographie numérique avec le site Prezi, afin de construire une carte de la poésie européenne, trace stellaire du parcours qu’ils auront mené.

La carte créée sur le site Prezi
https://prezi.com/lwps1mwed7jp/projet-hippocrene/

Objectifs

  • Développer une conscience des liens entre les cultures et les valeurs entre les pays européens.
  • Renforcer le sentiment d’appartenance à une même culture, par l’échange, le travail coopératif.
  • Connaître les phénomènes d’influence, imitation, continuité et ruptures poétiques entre les cultures européennes, notamment italiennes et françaises.
  • Pratiquer l’écriture créatrice, le jeu en langue française et italienne.
  • Améliorer le niveau dans les compétences prévues par le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues.
  • S’ouvrir à la culture et à la littérature du pays étranger.

Déroulement

Définition d’un projet commun, recherches et analyses
Présentation du projet aux deux classes. Organisation du travail en plusieurs phases : avant, pendant et après les deux séjours en Italie et en France. Les élèves mènent des recherches sur les périodes et les auteurs, analysent des textes afin de comprendre les différentes formes d’influence entre les littératures européennes, française et italienne notamment.

Projet d’écriture créative et de mise en voix

De la lecture à l’écriture diaporama
Les élèves italiens écrivent des poèmes inspirés du drapeau européen, mettant en évidence à la fois leur perception sensible (souvenirs, émotions, aspirations…) et des valeurs (liens, avenir, universalité, beauté…) Un travail sur la langue accompagne cette démarche : vocabulaire, travail de la syntaxe et de l’orthographe. 

Le travail de l’oral
Les élèves s’entrainent à prononcer leurs textes, en vue du spectacle de lecture. Ils s’enregistrent pour travailler la mise en voix, la prononciation. 
Ils créent ensuite un diaporama enrichi avec les enregistrements. 
Lors de l’accueil des élèves français en Italie au liceo Leopardi de Macerata, ils mettent en scène leur lecture de poèmes.

 
Projet de spectacle à partir d’un collage de poèmes
Les élèves français vont suivre une autre démarche : il s’agit non plus d’écrire des poèmes, mais de recomposer une histoire poétique du motif de l’étoile à partir d’un montage de poèmes, strophes, vers de poètes européens.

A la source d’Hippocrène

Les élèves latinistes présentent un travail de recherche sur Hippocrène, qui donne à comprendre l’origine et le sens du mythe et qui permet de découvrir les Pléiades antiques.

Choix de textes poétiques européens
Les élèves sont amenés à rechercher de poèmes européens (français, italiens, espagnols, grecs…) sur différentes thématiques : l’étoile inspiratrice, l’étoile comme signe de l’idéal ou de l’infini, comme métaphore de la progression spirituelle, l’étoile noire de la mélancolie, le ciel étoilé métaphore de l’union des hommes et de l’espoir, image de la résistance à l’oppression, lumières dans la nuit…
Anthologie de poèmes sur le thème de l'étoile

affiche spectacleRédaction d’un scénario pour organiser le collage des textes
Une trame du spectacle est écrite en italien pour assembler les textes et montrer les sphères d’influences thématiques et géographiques. 
Dans le préambule, Giacomo Leopardi se présentera sur la scène, aux douze coups de minuit, l’heure des poètes et des étoiles, et réveillera les muses endormies. Celle-ci l’entraîneront dans un voyage dans l’espace et le temps à travers les constellations poétiques européennes : 
È l’ora Giacomo, è mezzanotte : l’ora dei poeti ; è l’ora del viaggio, guarda il cielo stellato, vieni, siamo  le muse, stanotte ti portiamo a fare un viaggio nel tempo e nello spazio stellato della poesia europea. Vieni, guarda, apri li occhi, vedi tutte le costellazioni ? E ora, ascolta. Le senti ? Parlano, ascoltale… Senti quella vocina lontana laggiù : è la costellazione della Pleiade antica. Ascoltiamola insieme. 

Le voyage va porter Giacomo à entendre les chants tour à tour des Pléiades grecques de l’Antiquité qui vont lui faire découvrir l’origine de l’inspiration des muses (scène 1), des Pléiades française de la Renaissance (scène 2), sa propre inspiration lui dicter le poème "L’infinito" (scène 3), les soleils noirs de la mélancolie avec Pascoli et Nerval (scène 4), l’impératif d’un réenchantement au cœur de la guerre avec Apollinaire (scène 5) pour finir par contempler la constellation poétique de toutes les nations européennes, les étoiles se donnant la main et lançant à travers la nuit des vers empruntés à diverses langues et de tous les siècles, comme un concert enchanté, finissant sur le vers de Dante : "L’Amor che move il sole e l’altre stelle" (Dante).
Texte du spectacle

Travail de la mise en voix et en espace en vue du spectacle
Les élèves répètent chaque scène, travaillant la mise en voix (rythmes, hauteurs de voix, débit, intonations), la mise en espace (postures, disposition dans la salle, costumes…), les enchaînements (coordination entre les voix, entre les scènes…), les effets de musiques et de lumières. Le spectacle est organisé lors de la visite des élèves italiens en France dans la salle de spectacle du lycée. Une captation vidéo a lieu pour diffuser la production sur un DVD, distribué à tous les participants.

Projet d’une carte numérique du ciel étoilé de la poésie européenne
Les productions sont progressivement intégrées à un espace collaboratif Prezi : une carte interactive du ciel étoilé de la poésie européenne, reflet stellaire du parcours créé dans ce projet : https://prezi.com/lwps1mwed7jp/projet-hippocrene/

Bilan

drapeau européenUn projet fructueux et stimulant qui a permis de structurer l’échange, de mobiliser les élèves et de nourrir leur travail. 
Le prisme européen et citoyen, pour aborder la poésie et l’apprentissage de la langue, a donné du sens aux différents travaux, établissement des liens entre les pays, mais aussi les époques pour rendre actuelles ces questions.
Le travail en projet a mobilisé de multiples compétences (oral, écriture, lecture, sociales) qui ont ainsi pu être travaillées et a favorisé l’appropriation d’une culture littéraire, historique et linguistique.
 
auteur(s) :

Germano Pallini, lycée Bellevue, Le Mans
Sylvie Bartoloni, liceo Classico-Linguistico Giacomo Leopardi, Macerata
Yoan Fontaine, lycée Bellevue, Le Mans

information(s) pédagogique(s)

niveau : Lycée tous niveaux

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe, espace documentaire, salle multimedia, sortie pédagogique

référence aux programmes :

haut de page

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes