Contenu

arts plastiques - InSitu

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > arts plastiques > enseignement > leçons

transformer une image pour créer un nouvel espace

mis à jour le 23/11/2012


vignette.jpg

Comment le fait d'échanger sur les réalisations de la classe permet-il de prendre conscience de ce qui était en jeu ?

mots clés : échanges, parole, verbalisation, espace, plein, vide


Cette ressource pensée et réalisée dans le cadre des programmes précédents peut être adaptée pour aborder les questions des programmes de cycle 3 et 4 en collège.

Quel est l'espace d'une image ? Quels types d'espaces une image peut-elle engendrer ?
 
Amener les élèves de troisième à parler d'espace de façon naturelle et évidente, les sensibiliser à la dimension poétique de l'espace et aux troubles qui se glissent entre représentation et présentation,  sont les objectifs qui transparaissent à travers les programmes du collège.
Le palais de Justice de Nantes de Jean Nouvel est un bâtiment qui sera étudié dans le cadre de l'histoire des Arts. En ce début d'année, je leur propose de travailler à partir de deux images représentant cet espace architectural. Certains élèves transformeront des photocopies, d'autres utiliseront le logiciel Paint.net. Les textes ci-dessous sont des extraits de leurs productions écrites. Ils ne sont qu'une petite amorce aux questions posées par la dialectique espace littéral/espace suggéré. En effet, ceux qui ont travaillé avec les photocopies n'ont pas toujours considéré l'espace du support comme un espace en soi. Les travaux où certaines parties de l'image étaient évidées, où la notion d'espace littéral entrait en jeu, ont peu attiré l'attention des élèves, leurs regards se posant plus facilement sur  les espaces représentés. Aussi, tout reste encore à faire, à dire, à débattre, à percevoir, à ressentir...
 






Transformer une image du palais de justice pour créer un nouvel espace
un travail sur l'ESPACE, LES FORMES, LA COULEUR et LA LUMIERE.

« Nous sommes tous partis de la même photo pour finir dans un espace différent. » Aurore
« On a pu découper et coller certaines parties du palais de Justice, les écarter, les rapprocher, enlever des parties ou en rajouter. » Zoé
« Des fois, il y a des objets rajoutés par rapport à la photo de départ et sur certaines représentations, on dirait que ceux qui les ont réalisées, on voulu faire ressortir une scène de leur travail. »Pauline
« Nos réalisations peuvent être des espaces réalistes ou non avec plusieurs effets possibles (profondeur, planéité). » Ophélie
 

Transformation d'un espace intérieur en un espace extérieur


« Nous avons représenté d'autres thèmes comme un salon, des habitats, certains ont représenté différents espaces, ils sont passés de l'intérieur à l'extérieur.» Audrey
«  L'espace des travaux est différent car l'espace est vide ou rempli, sombre ou clair. Dans l'image du palais de justice, on le voit de l'intérieur alors que sur certains travaux on le voit de l'extérieur. »Quentin
« Il y a d'autres travaux qui paraissent en deux dimensions. Il y a différentes impressions sur l'intérieur, l'extérieur, le vide, ou encore la prison ou le renfermement. » Camélia
« Sur une autre œuvre, on a l'impression d'être à l'extérieur,  plutôt qu'à l'intérieur. » Soizic
« Je me suis servie de l'arrière plan, les maisons que j'ai grossies; j'ai réduit l'espace en gardant vraiment que les maisons de l'arrière plan. » Nolwenn

Sensibiliser l'élève aux jeux d'espaces, découvrir qu'après les manipulations de l'image, une surface noire, un sol, devient la nuit qui entoure les lignes d'un volume, que la représentation d'un mur se transforme en profondeur.
 
 


Des changements d'angles de vue

« On a un point de vue extérieur, ça semble être en deux dimensions. » Louise
« Il y a des espaces que l'on voit de face. » Eva
« Sur un autre travail, il y aussi des ronds placés sur l'image, cela permet d'avoir différents points de vue et se concentrer sur plusieurs choses. »François
« Je pense que certains espaces ont été modifiés, multipliés par des contrastes, des changements de points de vue. »Louise
« L'espace s'est brisé, fragmenté . » Thomas

Amener les élèves à apprécier l'étrangeté d'une vision fragmentée.
 

Des espaces plus ou moins grands


«Les espaces sont différents car ils sont plus petits et représentés sous différentes formes . » Eva
« Sur certains dessins, l'espace a été agrandi avec des lignes prolongées, il peut s'être aussi rétréci avec des découpages et des collages plus près ou imbriqués les uns dans les autres, ce qui crée des espaces sans vraiment de perspective. » Susie
« Certains espaces ont été vidés pour créer d'autres espaces. » Maxime

Susciter le désir d'étirer l'espace, de le rétrécir. Sensibiliser les élèves à la dimension poétique des vides.
 
 
Des changements de luminosité

« L'espace de l'image a été transformé car la lumière a été modifiée. » Lenny
« Il y a plus de blanc par rapport à la photographie du palais de justice. Il y a des espaces éclairés et totalement différents du palais de justice.» Aline
« Certains avaient un fond blanc et d'autres  noir, c'était la base pour faire des effets. » Mickaël
« Nos travaux sont différents parce que la luminosité a été modifiée. » Guillaume
« Les couleurs et les formes sont différentes car les espaces sombres ont été éclaircis. » Thomas
« Il y a un mélange de blanc et de noir. Certains espaces contiennent plus de blanc et d'autres plus de noir. Certains endroits de l'image ont été complètement effacés. Certains travaux ont plus de clarté que le palais de Justice.  Les nouveaux espaces ont soit été assombris, soit éclaircis. » Marine
« J'ai accentué l'effet sombre en faisant juste un tout petit espace blanc et en laissant l'autre espace noir. » Manon

S'approprier la lumière comme une notion liée à celle de l'espace.
 
Des espaces représentés en deux dimensions et des espaces qui donnent l'illusion d'une troisième dimension.

« J'ai voulu représenter un espace en deux dimensions. Mon espace est un espace intérieur. J'ai voulu enlever l'illusion de profondeur. » Mehdi
« Il y a parfois des illusions de profondeur et une différence d'échelle. » Ophélie
« Il y a aussi l'idée d'un changement  de mode de représentation, en trois dimensions et en  deux dimensions. » François
« Le dessin de Melissa semble plat, ce qui ne fait pas réaliste.» Chloé
«  Il y a des illusions de profondeur, car on a l'impression de pouvoir aller plus loin. » Dylan

Distinguer la nature des espaces.
 


Les travaux obtenus  sont-ils beaux ?


« Il y a des travaux étranges et d'autres sont beaux. Il y a des travaux où tout a été inversé, par exemple : le palais de justice est devenu une chaleureuse maison ou un immeuble. » Mélissa
 
auteur(s) :

celine berguel

information(s) pédagogique(s)

niveau : 3ème, Cycle 4

type pédagogique : leçon

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : la représentation ; images, réalité et fiction ; l'œuvre, l'espace, l'auteur, le spectateur

ressource(s) principale(s)

verba.jpg la parole de l'élève 06/09/2019
La maitrise du langage et la prise de parole dans le domaine des arts plastiques
parole, élève, oral, verbalisation, écrit groupe de travaill InSitu collège

haut de page

arts plastiques - InSitu - Rectorat de l'Académie de Nantes