Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > des exemples

écrire en histoire géographie

mis à jour le 14/06/2016


ecrire_pt.jpg

Diversifier et renouveler les évaluations dans nos disciplines avec la compétence « écrire ». Quelle progression sur l’année de 6ème et sur le cycle 4 ?

mots clés : diagnostic, évaluations formatives/sommatives, échelle descriptive


Évaluer/Écrire => deux des points communs/ enjeux  de  toutes nos disciplines      

L’évaluation


Enseignant : métier d’évaluer = c’est mettre en valeur les élèves
 
Finalités actuelles

Note

  • pose un diagnostic
  • une sanction pour attester un niveau, certifier des acquis
  • poids quasi exclusif dans la détermination du parcours de l’élève.


Mais

  • elle ne rend pas compte des capacités, progrès, difficultés
= effets sur la motivation
= ne permet pas de progresser et de réussir pour tous les élèves.
Objectifs

Une évaluation au service des élèves, de leurs apprentissages, pour contribuer à leur réussite
= une dimension formative

 
Comment dans nos disciplines parvenir à ces finalités ?
Comment analyser et exploiter les erreurs et réussites ?
Comment en rendre compte auprès des élèves, de leurs parents, de l’institution scolaire ?
 

L’écriture

  • L’écriture : instrument premier de la sélection scolaire, un vecteur du décrochage = > nécessité de développer la compétence écrire des élèves, de les faire progresser.
     
  • Écriture omniprésente / Champ transdisciplinaire = une compétence transversale
     
  • Qu’entend-t-on par écrire ? Toute tâche mobilisant des mots et des langages de manière organisée.

La maîtrise de la langue et des langages dans le socle commun de compétences, de connaissances et de culture et dans l’enseignement de l’histoire géographie.


Écrire = une des compétences du socle commun et donc une des finalités de notre enseignement de l’histoire et de la géographie. Cette maîtrise se fait de manière verticale au travers des cycles, pour le collège les cycles 3 et 4.
L’écriture ne peut être dissociée de la lecture, les deux sont emboîtées (c’est par la lecture approfondie des consignes, documents que l’élève pourra retranscrire les informations à l’écrit) = écrire et lire : une dimension réflexive. Mais écriture, dimension supérieure car permet de créer, trier, hiérarchiser…

Pourquoi écrire ? Pour s’en resservir, garder en mémoire des connaissances, une démarche, pour communiquer, créer.
Socle, domaine 1 (B.O.EN n°17 du 23 avril 2015)
« Des langages pour penser et communiquer = à la fois des objets de savoir et des outils. »
 lien de téléchargement d'un fichierÉcrire et Socle commun

Écrire en histoire géographie, ce n’est pas la copie (comme dans la plupart des cas) plus ou moins contrôlée de réponses aux questions, traces écrites… élaborées par l’enseignant = élève réceptif = ne permet pas de développer ses capacités, sa réflexion.
Écrire en histoire géographie, c’est l’écriture autonome des élèves = à développer = élève actif (Rendre l’élève acteur de cette démarche et lui permettre de développer ses capacités à questionner le monde)
= Ce qui suppose un changement de posture de l’enseignant.

Écrire pour apprendre
On apprend à écrire en écrivant puis en réécrivant (temps nécessaire à la reformulation)
 

Mettre les élèves en situation d’écriture et d’apprendre


  • Comment mettre les élèves en situation d’écriture, faire que les élèves manipulent des langages ? Quand ?

  • Dans quelles situations l’élève doit-il écrire ?
Dans ces situations :

- Quelle est la posture de l’élève ? - Quelle est la posture de l’enseignant ?
Produire en classe / apprendre
- Individuellement
- Collectivement (écriture collaborative)

S’évaluer
- S’impliquer dans les critères de l’évaluation,
soit pour les définir,
soit pour fixer des objectifs réalistes à atteindre et de progression
- Valider lui-même compétences et capacités
En amont : construire le scénario

Pendant : régulation/valorisation
Ce n’est pas lui qui produit !
Validation du processus formatif

En aval
- Se pose le problème de la trace écrite, du corrigé qui rassure tout le monde
- Validation de la réalisation de la tâche
- Validation du socle


  • Quels outils ?
- De diagnostic
- De formation
- De métacognition/Remédiation
- D’évaluation
Avec quelle progressivité ? Echelles descriptives (lien de téléchargement d'un fichier Écrire et échelles descriptives)
  • Quels indicateurs pour évaluer le travail en écriture ?
 
  • Écrire :
- une tâche complexe
- des tâches à accomplir


  • Quelle(s) démarche(s) ?
  1.  Diagnostiquer : où l’élève se situe-t-il dans l’écrit ?
     
  2. Comprendre les difficultés et les réussites des élèves
     
  3. Remédier (AP + EPI + cours) pour les faire progresser
 

Bibliographie - Sitographie



Notes de Madame JANIER-DUBRY, IA-IPR d’histoire-géographie, Académie de Nantes sur :
Ouvrage de Dominique BUCHETON (avec la collaboration de Danielle ALEXANDRE et Monique JURADO), Refonder l’enseignement de l’écriture, Edition du Pays de Retz, 2014, 304 pages.

Séminaire décrochage et maîtrise de la langue, 4 novembre 2015, Angers, Le Fresne. Intervenants :
- Dominique BUCHETON : Parler, lire, écrire pour penser, apprendre se construire et vivre ensemble : des postures gestes professionnels, dispositifs à refonder.
- Monsieur Christophe MOREAU : Le soutien aux compétences psychosociales des élèves pour améliorer le climat scolaire.

Raconter et écrire en cours d’histoire : enjeux et démarches
Françoise JANIER-DUBRY, IA-IPR d’histoire-géographie, Académie de Nantes

Didier CARIOU, Écrire l'histoire scolaire. Quand les élèves écrivent en classe pour apprendre l'histoire, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Paideia », 2012, 250 p.

Les échelles descriptives
Réflexion et construction d’échelles descriptives par l'équipe d'histoire-géographie du collège André Tiraqueau de Fontenay le Comte.

lien de téléchargement d'un fichierÉchelles descriptives transversales. Collège Sophie Germain, Nantes

  Sur l’évaluation
  • De VECCHI Gérard, Évaluer sans dévaluer et évaluer les compétences, Hachette Education, mars 2014.

Et pour aller plus loin :
  • ROEGIERS Xavier, L’école et l’évaluation, des situations complexes pour évaluer les acquis des élèves, De Boeck, 2ème édition actualisée, 2013.
  • ASTOLFI Jean-Pierre, L’erreur, un outil pour enseigner, Collection Pratiques & enjeux pédagogiques, ESF éditeur, 2014.
 
auteur(s) :

Danièle CATALA, Catherine MILON

éditeur(s) :

Claudie Ferchaud, webmestre HG

information(s) pédagogique(s)

niveau : Collèges tous niveaux

type pédagogique : compétences

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : « Écrire » dans le socle commun

ressources associées

alesia_pt.jpg la conquête de la Gaule par Jules César 23/06/2016
exemple d’exercice d’écriture qui peut être repris sur un autre sujet (puisque le récit de la bataille d’Alésia n’est plus dans le nouveau programme de 6ème)
Alésia, Gaule, Rome, raconter, écrire, différencier Danièle CATALA, Catherine MILON

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes