Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

un travail de groupe sur la Renaissance

mis à jour le 19/05/2017


persée.jpg

Comment construire une notion avec les élèves ? Un exemple sur la Renaissance artistique.

mots clés : Renaissance, humanisme, Europe, art


Contexte théorique


Cette démarche est inspirée par le travail de Britt-Mari Barth, notamment son livre Elève chercheur, enseignant médiateur. Elle propose une méthode de médiation sociocognitive des apprentissages : il s'agit de conconstruire le sens des concepts en travaillant sur les attributs qui l'identifient.Pour elle, "un concept - une pensée abstraite - est donc une structure qui réunit trois éléments : 
- le mot qui la désigne ; 
- les attributs qui l'identifient (la définition) ; 
- une pluralité de cas auxquels les attributs d'appliquent (les exemples)." (ouvrage cité, p. 22)

Nous notons au passage que Britt-Mari Barth ne propose pas de distinction entre notion et concept. 
Pour un autre exemple de sa démarche, consultez cet article en ligne
 

Insertion dans le chapitre


Ce travail a été mené en début de la séquence "Humanisme, réformes et conflits religieux" du programme de 5e. Il s'agit donc d'entrer dans ce chapitre par les bouleversements culturels connus par l'Europe de la Renaissance, à travers le prisme artistique. 
 

Travail de groupe


J'ai retenu quatre attributs de la Renaissance artistique : 
1. l'illustion du mouvement
2. la perspective
3. la connaissance du corps humain 
4. l'inspiration de l'antiquité


Chaque attribut est illustré par plusieurs exemples. Les élèves, réunis en groupes de 2 à 5 par affinité, disposent de quatre enveloppes : chaque enveloppe contient tous les exemples d'un attribut. Ils doivent collectivement trouver le point commun qui réunit tous ces exemples afin de trouver l'attribut qui correspond à l'enveloppe. Dans mon cas, les élèves avaient déjà pratiqué des démarches similaires en cours d'année. Si c'est leur première fois, il peut être nécessaire de proposer un mode opératoire. Par exemple, les élèves peuvent tout d'abord chercher des points communs entre deux exemples tirés de l'enveloppe n°1 avant de les confronter aux autres documents pour éliminer les propositions qui ne correspondent pas à l'ensemble du contenu de l'enveloppe. La démarche généralement retenue par les élèves consiste à lire et observer tous les documents d'une enveloppe, puis à lancer des propositions qui sont ensuite vérifiées par les élèves en repassant les documents en revue. Attention ! Il faut bien préciser qu'on cherche à définir ce qu'il s'est passé au niveau artistique dans une période donnée : les dates des œuvres ne peuvent donc pas constituer un point commun. 

Le rôle du professeur varie au cours de la séance. Parfois, on invite les élèves à aiguiser leur regard : s'intéresser à ce qui est représenté (contenu), à la façon dont c'est représenté (style)... Parfois, on peut redemander aux élèves de justifier leur décision en fonction d'un document qu'ils auraient mis de côté. 

Ci-contre : les exemples illustrant l'attribut n°1 : " illusion du mouvement ". 

Les exemples montrant l'illusion du mouvement
 

Reprise et institutionnalisation


La reprise a lieu sous la forme d'un cours dialogué. On peut utiliser la méthode " un puis deux puis tous " pour faire valier les hypothèses des groupes : un élève d'un groupe propose une hypothèse, un autre élève d'un autre groupe valide ou conteste cette hypothèse, puis tous les élèves de la classe sont appelés à participer pour confirmer ou infirmer la proposition finale. Le professeur peut attirer l'attention sur un document qui ne cadre pas avec la proposition, le cas échéant. 

Sur l'attribut " connaissance du corps humain ", il peut être utile de présenter en regard une oeuvre du Moyen Âge pour établir une comparaison. La question de la perspective permet un point magistral à partir d'une citation de Léonard de Vinci qui est ensuite illustrée : 

La perspective, en ce qui concerne la Peinture, se divise en trois parties principales, dont la première consiste en la diminution de [...] la dimension des corps selon leurs diverses distances. La seconde est celle qui traite de l'affaiblissement des couleurs des corps. La troisième apprend à marquer plus ou moins les termes et les contours des objets, selon que ces objets sont plus ou moins éloignés [...]

Adapté depuis
le site du projet gutenberg, texte libre de droits.





Illustration de cette citation : 



 

Evaluation et bilan


Le but est de permettre aux élèves d'identifier les attributs de la Renaissance artistique dans n'importe quelle œuvre. On peut donc ensuite projeter aux élèves des œuvres d'art et leur demander d'y retrouver un ou plusieurs de ces attributs, par exemple La Remise des clefs à Saint Pierre du Pérugin (où l'on retrouve tous les attributs), puis La Dame à l'Hermine de Léonard de Vinci (pour un tableau qui ne présente pas l'ensemble des attributs). Lors de l'évaluation, les élèves pourront être confrontés à un tableau non étudié en cours. Il faut insister tout au long de ce cours sur la nécessité d'illustrer les attributs reconnus par un détail de l'œuvre.

Les attributs les plus difficiles à identifier pour les élèves concernent l'illusion du mouvement et la perspective : un travail en collaboration avec le professeur d'arts plastiques est alors pertinent - je remercie d'ailleurs mon collège Florent Large du collège Jean Lurçat (Angers) pour sa participation active à cette séance.  

Retrouvez ici : 
  • les exemples utilisés en classe pour illustrer la Renaissance artistique   lien de téléchargement d'un fichier 
 
auteur(s) :

Elsa Goujard, prof HG et webmestre

contributeur(s) :

Florent Large, prof. Arts Plastiques (Jean Lurçat, Angers)

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux, 5ème

type pédagogique : activité de découverte, compétences, démarche pédagogique

public visé : non précisé

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :

Thème 3 : Transformations de l’Europe et ouverture sur le monde aux XVIe et XVIIe siècles. 

» Humanisme, réformes  et conflits religieux

Les bouleversements scientifiques, techniques, culturels et religieux que connait l’Europe de la Renaissance invitent à réinterroger les relations entre pouvoirs politiques et religion. 

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes