Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > enseignement > progressions

à propos des objets d'étude

mis à jour le 15/12/2006


prog2.jpg

Rôle des "objets d'étude" dans les programmes de lycée

mots clés : programme lycée


Les objets d'étude définissent le cadre d'une programmation et des connaissances sur lesquelles en classe de première les élèves peuvent être évalués, à l'écrit comme à l'oral. Ils identifient les champs dans lesquels choisir des œuvres à étudier, des orientations pour les aborder. Ils ne définissent pas la progression que suivra le professeur en fonction d'une classe donnée,ils ne définissent pas non plus le nombre de séquences. Ils ne définissent pas davantage le nombre de textes à aborder, qui peut varier suivant la façon dont on croise les objets d'étude.

Le descriptif ne rend pas prioritairement compte des objets d'étude étudiés, mais des lectures et des activités conduites dans leur cadre. On conseillera de donner la priorité, dans la présentation de la séquence, aux textes (OI ou GT) et à la problématique choisie pour lesaborder, les objets d'étude étant à mentionner comme références.

Les objets d'étude définissent-ils le nombre de textes à étudier? NON.
Les seules obligations réglementaires chiffrées concernent :

1/ les œuvres intégrales, au nombre de 6 (lectures analytiques ou cursives), quelle que soit la série. Le professeur choisit les œuvresen fonction de ses classes et de ses élèves.

2/ Les objets d'étude au programme dans la série concernée (de 4 obligatoires en séries technologiques à 7 en série L). Mais selon la façon dont on les combine, on obtient un nombre variable de GT et d'OI étudiés. Cette liberté pédagogique est précieuse, il convient d'en tirer parti. Or un objet d'étude peut donner lieu à plusieurs séquences et une séquence peut correspondre à plusieurs objets d'étude. Les "croisements" sont recommandés pour qu'une séquence ne soit pas coupée du reste de l'année. Plusieurs professeurs ont noté l'intérêt de revenir en fin d'année sur des objets d'étude abordés en début d'année : pour raviver les souvenirs et conforter les apprentissages des élèves, pour « assurer » l'ensemble du programme quels que soient les contretemps. Plus généralement, il pourrait être intéressant d'aborder chaque objet d'étude deux fois au moins dans l'année, pas forcément de façon consécutive.

3/ Tous les autres chiffres découlent de choix pédagogiques et didactiques, donc de la liberté pédagogique du professeur. On recommandera simplement de ne pas multiplier les textes analysés dans une œuvre intégrale et de bien les articuler avec des analyses portant sur l'ensemble de l'œuvre et des lectures cursives en fonction de la problématique choisie ; il est préférable d'entraîner les élèves à répondre à une question posée sur des extraits de l'œuvre qu'ils découvrent. Cela correspond non seulement à une situation de l'examen (à faire vivre) mais aussi à l'autonomie visée par la formation quiprépare non seulement à l'examen mais aussi aux études supérieures.

Aborder un objet d'étude à plusieurs reprises permet, de plus, de ne pas le réduire à une entrée restreinte qui ne recouvre pas le champ tel qu'il est défini par les programmes en vigueur, cadre dans lequel se placent les corpus à l'épreuve écrite. On attirera l'attention notamment sur 

La poésie
"L'analyse des enjeux des relations entre forme et significations permet de faire saisir aux élèves la spécificité du travail poétique sur le langage. En situant une œuvre dans un mouvement littéraire, on fera discerner les continuités et les évolutions dans les conceptions de la poésie, notamment autour de la représentation de la modernité".

Le biographique
"Les rapports entre réalité vécue, écriture et fiction, à travers diverses formes du biographique ( récits de vie, mémoires, journalintime, biographie, autobiographie, roman autobiographique) sont analysés de façon à faire apparaître les enjeux de l'expression de soi ou de l'image d'une personne."

Le théâtre : texte et représentation
"Le but est d'analyser le langage théâtral dans le texte et dans les relations entre le texte et les aspects visuels et sonores liés à la représentation. Il s'agit de faire percevoir que ces liens varient selon les genres, les registres et les époques et que la réception d'un texte de théâtre varie selon les mises en scène."
 

information(s) pédagogique(s)

niveau : 2nde, 1ère

type pédagogique :

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : Programmes de lycée

haut de page

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes