Contenu

Lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > Lettres > enseignement > projets

Créer un court métrage pour aborder le thème 1, faire un pas de côté poétique et entrer dans une démarche de projet.

mis à jour le 05/12/2021


bts.JPG

Des étudiants de première année de BTS regardent et analysent le court-métrage Lisboa Orchestra, de Guillaume Delaperrière. Ils vont ensuite, en groupes, créer leur propre fiction : écrire en images et en sons une journée type de leur nouveau quotidien d’étudiant.

mots clés : culture générale et expression, BTS, vidéo, film, son, écriture, imagination, De la musique avant toute chose ?


Contexte

Cette séquence se déroule en début d'année : elle s’inscrit dans le cadre du thème 1 de l’année 2021-2022 : De la musique avant toute chose ? mais pourrait peut-être aussi être envisagée pour accompagner le thème 2, qui sera conservé en 2022-2023 : Dans ma maison.

L'objectif est de réenchanter le regard des élèves sur leur environnement, développer un regard poétique sur le monde chez un public largement issu des voies professionnelles et technologiques et destiné à se former encore davantage dans une perspective technicienne.

Le projet vise à amener les étudiants, par groupe, à produire, un clip à l’imitation de celui de Guillaume Delaperrière. Il doit amener les étudiants, dans une démarche collaborative, à s’interroger sur les éléments récurrents de leur environnement sonore afin d’en faire une restitution esthétique et si possible harmonieuse. Cet exercice pourra être présenté comme une approche de la synthèse d’un corpus de documents dans la démarche d’analyse et de de restitution.


Le travail sur ce projet a pour objectif de souder le collectif, entre partage de points de vue similaires et affirmation des points de vue personnels. Il permettra également d’entrer dans le travail de nombreuses compétences du CRCN, notamment dans les domaines 2 (Communication et collaboration) et 3 (Création de contenus), mais également dans les domaines 4 et 5.
 

Déroulement


Étape 1 : Analyse du court métrage

Découverte du court-métrage d’origine de Guillaume Delaperrière



Lien d’intégration du film : https://youtu.be/TgZd4srTruo



Un premier visionnage, pour le plaisir
Un premier retour collectif sur le projet poétique de l’auteur
Deuxième visionnage, analyse de la construction du court-métrage



Étape 2 : Contractualisation du projet

Le travail attendu est un clip de 3 à 6 minutes. Un clip par groupe de 3 à 4 étudiants, maximum. Le clip devra bien rendre compte des réalités de la vie d’étudiant. Les vidéos couvriront l’ensemble d’une journée (de 6h à une heure raisonnable). Au moins 4 vidéos auront le lycée (ou ses alentours immédiats) pour cadre.



Chaque étudiant s’engage à fournir 10 vidéos de 5 à 15 secondes. Elles seront déposées sur e-lyco dans le dossier associé au plan de travail.
Le clip reprendra nécessairement au moins deux fois tout ou partie de chaque séquence vidéo.
Par souci de rangement, les fichiers seront déposés dans un dossier au nom de chaque étudiant (il devrait y avoir plus de 100 fichiers au final...)
Il est possible de choisir un fil rouge musical s’il remporte l’adhésion de tout le groupe (il ne représente pas plus de 30% du volume sonore global du clip).




Étape 3 : Collecte des fichiers

Un fichier collaboratif sur e-lyco permet à chaque étudiant de proposer des séquences de sons qu’il juge caractéristiques de l’environnement visuel et sonore dans lequel il baigne au quotidien. Cette étape initiée en classe à vocation à se poursuivre en autonomie (un point de passage sera utilement programmé en fonction de l’intensité de l’investissement des étudiants…)

Les étudiants se positionnent alors comme contributeurs et s’engagent à fournir le fichier vidéo correspondant à leur idée ou à une idée à laquelle ils adhèrent.

Une échéance est alors fixée pour la restitution des fichiers. Nous avons fait le choix de nous laisser l’intervalle de vacances à vacances.



Étape 4 : Ecriture

Les étudiants sont invités à prendre connaissance des vidéos proposées par leurs pairs à mesure que celles-ci sont déposées sur e-lyco et le tableau collaboratif est un index qui permet de retrouver rapidement le fichier souhaité.

Une séance d’écriture collaborative permet à chaque groupe de faire une première proposition de Timeline, de donner l’esprit du clip, de son rythme et donc d’anticiper l’étape du montage.



Étape 5 : Montage

A partir du fichier réalisé à l’étape 4, les étudiants proposent un montage des séquences vidéo sur le logiciel disponible dans l’établissement (Openshot, Da Vinci Resolve…). Si le nombre de postes le permet, chaque membre du groupe propose son montage. Le montage choisi par le groupe sera ensuite déposé dans le devoir créé à cet effet sur e-lyco.



Étape 6 : Restitution

Une séance est consacrée au visionnage des propositions de chaque groupe. Séance plaisir ou séance d’évaluation par les pairs à l’aide d’une grille reprenant les différents attendus du projet.


 

Évaluation


Le projet, évalué par compétences, peut être évalué à chaque étape par groupe ou individuellement.

La production finale peut également faire l’objet d’une évaluation sur les attendus contractualisés en début de projet

Bilan


Projet réalisé au deuxième semestre l’an dernier et reconduit dès le début de cette année avec la nouvelle promotion, il a été apprécié par les étudiants, en grande partie à distance l’an dernier, dans des conditions plus normales cette année. Il a contribué à conserver une dynamique de groupe l’an dernier et à amener de la cohésion à la classe cette année.

 

Précision des objectifs


Capacité A Communiquer oralement :
3. Reformuler un message oral.
4. Se fixer un ou des objectifs (informer, expliquer, justifier, réfuter, convaincre, persuader) et le (ou les) faire connaître. 
5. Choisir, ordonner, structurer les éléments de son propre message. 
6. Produire un message oral : 
- en fonction d’une situation de communication donnée ; 
- en respectant sujet, les données du problème, le ou les objectifs fixés ; 
- en tenant compte du destinataire. 
 
C   Appréhender un message
1.1 Prendre en compte les caractères spécifiques du code (écrit, oral, iconique, gestuel) ou des codes employés. 
1.2 Reconnaître le statut du texte (genre, registre, type de discours, destinataire).
1.4 Discerner les marques d’énonciation. 
1.5 Distinguer les idées et les mots-clés du message.
1.6 Percevoir les effets de sens dus au langage (ambiguïtés, connotations, figures de style...).

D   Réaliser un message
1. Respecter les éléments constitutifs d’une situation de communication (destinataire, niveau de langue). 
2. Recenser les données d’un problème. 
3. Se fixer des objectifs avant de formuler ou de rédiger un message (informer, expliquer, justifier, réfuter, convaincre, persuader). 
4. Rassembler des éléments d’information et des moyens d’argumentation. 
6. Organiser les données et les idées en fonction des objectifs retenus. 
7. Choisir les moyens d’expression appropriés à la situation et au destinataire.  

Elle permet également de développer des compétences transversales :
  • autonomie : un plan de travail est distribué aux étudiants. Ils travaillent en autonomie sur les 2 heures nécessaires à la création de leur fiction. 
  • écoute, concentration - faire travailler ensemble des étudiants qui se connaissent encore mal – inventer une histoire - travailler sa voix.
 
auteur(s) :

David Leray, Lycée De Lattre de Tassigny- La Roche sur Yon

information(s) pédagogique(s)

niveau : bts

type pédagogique : scénario, séquence

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :



Précision des objectifs

Projet riche, sur plusieurs semaines, il permet lors des séances en classe de travailler l’ensemble des capacités du référentiel en Culture Générale et Expression. (Les références aux programmes : )

Il permet également de développer des compétences numériques !

· 1.3 Traiter des données

· 2.1 Interagir

· 2.2 Partager et publier

· 2.3 Collaborer

· 2.4 S’insérer dans le monde numérique

· 3.2 Développer des documents multimédias

· 3.3 Adapter les documents à leur finalité

· 4.2 Protéger les données personnelles et la vie privée

· 4.3 Protéger la santé, le bien-être et l’environnement

· 5.2 Évoluer dans un environnement numérique




 

compétences transversales :


* autonomie : le plan de travail invite les étudiants à s’organiser pour être prêts à chaque étape faisant l’objet d’une séance en classe.

* écoute, concentration - faire travailler ensemble des étudiants qui se connaissent encore mal – inventer une histoire - travailler sa voix.

haut de page

Lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes