Contenu

Lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > Lettres > enseignement > projets

Des podcasts pour s'approprier le thème de BTS

mis à jour le 28/05/2022


maison.JPG

L’activité proposée vise à faire créer des podcasts aux étudiants, sur l’un des thèmes au programme de la 2e année « Dans ma maison ». Les étudiants traitent d’une question, échangent des points de vue, recherchent des documents qu’ils confrontent... C’est un moyen ludique de travailler à la fois l’oral et les exercices de l’examen.


mots clés : séquence culture générale et expression, son, écrit, maison, imagination


*  Pourquoi cette activité/cet outil ?

Souvent déçu par les exposés des étudiants, et notamment par le peu de réinvestissement de ces travaux dans leurs productions écrites, je me suis demandé comment leur faire intégrer des références de culture générale à partir des questionnements du programme. En terminale, dans le cadre du premier thème de l’année, La Recherche de soi, les élèves ont créé plusieurs podcasts sur Rousseau, à la manière de l’émission « La Compagnie des auteurs ». C’est donc dans la continuité de cette pratique que j’ai choisi de transposer l’activité en BTS.

 

* Quelle a été la démarche mise en oeuvre ?

Les étudiants ont travaillé en équipe de 3 ou 4. Chaque équipe disposait d’une question, d’un texte argumentatif en lien avec celle-ci et d’une anthologie de nouvelles. Les sujets donnés étaient les suivants : Décorer sa maison : personnalisation ou standardisation ? Avoir un pavillon : rêve ou cauchemar ? Les voisins : un mal nécessaire ? Peut-on vivre sans toit ?

Ils devaient ensuite élaborer un dossier préparatoire contenant : le résumé du texte argumentatif, la justification du choix de l’une des nouvelles de l’anthologie correspondant à leur question, un article de presse, une illustration avec ses références précises. Chaque choix devait être justifié et les documents déposés sur l’espace itslearning de la classe. Ainsi les compétences de synthèse sont travaillées à la fois par la rédaction du résumé et la sélection de documents qui pourraient tout à fait former un corpus de synthèse.

Afin de faciliter le travail de recherche et compte tenu du profil des étudiants, j’avais conseillé des sources pour les recherches : le site Joconde, Europresse... Il est possible également de moins guider les étudiants.

Une fois ces documents rassemblés, les étudiants ont dû imaginer des rôles pour leurs émissions (un animateur, des professionnels dont les avis pouvaient diverger ou s’accorder...) et préparer un conducteur. Ils ont ensuite enregistré leur émission dans le studio radio du lycée. Cette activité est également possible sous une forme plus classique, avec une présentation de l’échange devant la classe.

Enfin, les dossiers documentaires, ainsi que les podcasts, ayant été déposés sur le groupe itslearning de la classe, j’ai demandé aux étudiants d’écouter les émissions de leurs camarades, en prenant des notes, dont ils pouvaient disposer lors d’un exercice d’écriture personnelle. J’imaginais également faire écouter ces podcasts à mon autre classe de BTS, mais le manque de temps et les réticences des étudiants, qui ne souhaitaient pas vraiment être écoutés par d’autres, m’ont décidé à renoncer à cette idée.

 

* Quelles sont les plus-values pour les élèves/pour l’enseignant ?

Le travail a été motivant. C’est la première fois que j’ai vu cette classe, souvent passive, véritablement échanger, réagir...

Pour l’enseignant, le travail de l’oral est le vrai intérêt de ce travail. En effet, nous avons pu enregistrer deux fois chaque intervention. Ainsi, les étudiants ont pu s’entendre, commenter leur prestation, essayer de l’améliorer. Le résultat n’est pas parfait, loin de là, mais il montre une progression, des tentatives pour se montrer plus convaincant, plus clair, adopter une parole plus fluide, plus naturelle.

Concernant le thème au programme, cette activité permet de travailler plusieurs problématiques en même temps et les étudiants parviennent plus facilement à s’emparer de notions plus abstraites, notamment celle de standardisation par exemple sur laquelle ils sont souvent revenus dans la suite de l’année. Les étudiants peuvent écouter les autres productions. Le travail sur les exercices de synthèse ou d’écriture personnelle s’en trouve facilité puisque les étudiants ont en mémoire ce travail, plus marquant qu’un énième corpus de documents. Certains ont également compris qu’une problématique engendrait des réponses plurielles et non une réponse unique.

 

 

 
auteur(s) :

Ronan Guellec, Lycée Chevrollier - Angers

information(s) pédagogique(s)

niveau : bts

type pédagogique : scénario, séquence

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :

 * Références aux programmes/compétences :

L’activité permet de travailler l’ensemble des capacités définies par le programme de culture générale et d’expression : communiquer oralement, travailler la langue orale et écrite, s’informer – se documenter, appréhender un message, réaliser un message, apprécier un message ou une situation.

haut de page

Lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes