Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > enseignement > projets

fantastiques nouvelles ! Rédiger une nouvelle fantastique en écriture collaborative

mis à jour le 19/04/2019


vignette

Les élèves de 4e sont amenés à rédiger, améliorer puis mettre en page une nouvelle fantastique de leur invention, dans le cadre d’un travail de groupe réparti sur l’ensemble de la séquence.

mots clés : écriture, autonomie, travail collaboratif


Contexte

 
  • Cette séquence fait suite à l’étude d’une nouvelle fantastique en œuvre intégrale, complétée par la lecture d’un recueil au choix.
  • Le projet prend place dans un collège de milieu rural.
  • Il s’agit de proposer une approche active de la littérature en les stimulant grâce à un projet de création collectif. Plusieurs modes de contribution sont utilisés afin de maintenir l’intérêt des élèves tout au long du projet et de responsabiliser chacun d’eux.

Objectifs

Cette séquence répond à l’objet d’étude : "regarder le monde, inventer des mondes – la fiction pour interroger le réel."

L’évaluation individuelle porte sur les compétences suivantes :
  • adopter des stratégies et des procédures d’écriture efficaces (évaluation du dénouement de la nouvelle),
  • coopérer et réaliser des projets (évaluation de l’implication de chacun dans le travail collectif, à l’aide d’une fiche de suivi complétée par l’enseignant et communiquée aux élèves à chaque séance). Consulter la fiche de suivi

La séquence mobilise par ailleurs les compétences suivantes :
  • participer de façon constructive à des échanges oraux,
  • mobiliser des références culturelles pour interpréter les textes et les productions artistiques et littéraires et pour enrichir son expression personnelle (il s’agit de s’inspirer des lectures de nouvelles fantastiques),
  • construire les notions permettant l’analyse et l’élaboration des textes et des discours (les élèves sont amenés à réinvestir les procédés d’expression du doute et le lexique de la peur rencontrés dans la séquence précédente).

Les compétences en traitement de texte sont elles aussi sollicitées : les élèves doivent saisir et mettre en page leur nouvelle fantastique.

Déroulement

Introduction
Les objectifs généraux du projet sont tout d’abord présentés aux élèves. Ceux-ci sont amenés à réfléchir aux critères de réussite de chacune des compétences évaluées. Des appréciations des travaux de l’année précédente sont soumises à leur analyse.
Les groupes sont ensuite constitués (ici, les groupes ont été constitués par l’enseignant dans un souci d’homogénéisation et de prise en compte des affinités des élèves entre eux) (séance 1).

Étape 1 : préparation du travail d’écriture
Les élèves sont ensuite amenés à rechercher des idées en individuel, qu’ils mettent en commun par groupe puis sélectionnent afin de constituer la trame générale de leur nouvelle fantastique (séance 2). Ils organisent et développent ensuite leurs idées dans une trame plus détaillée qui leur est fournie et définissent ainsi les grandes lignes de chaque chapitre (séance 3). Les chapitres sont au nombre de quatre : l’incipit, le surgissement du phénomène surnaturel, la spirale du doute pour le personnage, le dénouement.
Consulter la trame pour écrire la nouvelle

Étape 2 : rédaction de la nouvelle
  • Afin de favoriser l’émulation, l’écriture du premier chapitre se fait en mode collaboratif. Chaque élève choisit une couleur d’encre puis rédige une phrase de manière individuelle en utilisant la couleur choisie ; une fois que chacun a terminé sa phrase, il la lit au groupe qui choisit sa phrase préférée et la note sur la feuille du groupe, en utilisant la couleur d’encre de l’élève auteur de la phrase. Une seconde phrase est ensuite proposée par chacun des élèves en tenant compte de la première, puis choisie par le groupe pour figurer sur la nouvelle. Il en va ainsi pour l’ensemble de l’incipit (séance 4). La variété des couleurs sur la fiche de groupe permet de mettre en avant la contribution de chacun au texte.
  • Pour l’écriture des deux chapitres suivants, le groupe est scindé en deux binômes : l’un d’eux rédige le chapitre 2, l’autre le chapitre 3. Les élèves se sont au préalable accordés sur le contenu d’ensemble de ces deux chapitres (séance 5). Un temps de mise en commun s’ensuit, au cours duquel chaque binôme lit son travail à l’autre.
  • Chaque élève rédige enfin sa version du dénouement (qui permettra d’évaluer la compétence d’écriture). Les élèves choisissent ensuite la version du dénouement qu’ils préfèrent (séance 6).

Si l’on dispose de créneaux d’accès à la salle multimédia, le numérique peut intervenir dès la première séance d’écriture en faisant travailler les élèves sur un pad. L’outil leur permet de visualiser de manière instantanée la progression de leur travail.

Étape 3 : amélioration de la nouvelle
  • Lors d’une séance de méthodologie, chaque groupe est invité à lire l’incipit de la nouvelle d’un autre groupe et à lui proposer des pistes d’amélioration. A la fin de la séance, chaque groupe vient alimenter une carte mentale au tableau en présentant les types de modifications proposées (séance7).
  • Grâce à la fiche méthodologique ainsi constituée, chaque groupe doit ensuite définir les priorités d’amélioration de chacun des chapitres de sa nouvelle (séance 8).
  • Chacun est ensuite chargé d’améliorer l’un des chapitres (séance 9).

Étape 4 : saisie et mise en page
Les dernières séances se déroulent en salle multimédia : les élèves saisissent leurs textes, les mettent en page, créent une 1ere et une 4e de couverture pour leur nouvelle et effectuent une relecture finale.

Tout au long de la séquence, l’enseignant circule d’un groupe à l’autre et accompagne les élèves dans leur réflexion.

Variantes possibles :
  • Une plus grande liberté peut également être laissée aux élèves dans la constitution des groupes ; en effet, le travail étant de longue haleine, les élèves se canalisent d’eux-mêmes dès les premières séances. Les élèves ayant une bonne connaissance du genre fantastique, la construction de la trame peut être plus libre (à eux d’organiser leurs idées en différents chapitres de leur choix).
  • Pour permettre une approche plus intuitive des textes, la séquence peut également être envisagée de manière perlée, au fil de l’étude d’une nouvelle fantastique en œuvre intégrale.

Bilan

Une démarche enrichissante pour les élèves :
  • L’étape de retravail de leur nouvelle les amène à prendre conscience de l’ampleur de la tâche d’écriture d’un récit long. Ils perçoivent la nécessité de ne pas se contenter du premier jet et mettent en œuvre quelques axes d’amélioration, qu’ils pourront réinvestir dans leurs récits ultérieurs. Les étapes de réflexion et de préparation leur montrent quant à elle un exemple de méthode pour préparer son récit avant de se lancer dans la rédaction.
  • La diversité des méthodes d’écriture permet aux élèves les plus fragiles de prendre confiance. La participation à des activités collectives dédramatise l’acte d’écriture avant le passage à une production individuelle.
  • Au-delà de l’expérience littéraire, le travail en groupe sur un projet long amène les élèves à se confronter aux difficultés récurrentes et transversales du travail en équipe : écouter les autres, composer avec les personnalités de chacun, régler les désaccords…

Les limites du projet :
  • Il s'agit d'un projet chronophage, à la fois sur le temps de classe (chaque séance d’écriture nécessite 2 heures de travail) et pour l’enseignant (nécessité de lire les productions des élèves au fur et à mesure pour pouvoir les conseiller en classe).
  • Le risque éventuel pour l’enseignant est de se focaliser sur la production aux dépens de la démarche des élèves.
 
auteur(s) :

Amélie Roussel, Collège Saint-Martin, PontChâteau

information(s) pédagogique(s)

niveau : Cycle 4, 4ème

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : Programmes du cylce 4

haut de page

Pour faire un lien, saisissez l'adresse complète du site web (http://www.siteweb.fr) ou du mail.


écoutez le mot à saisir

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes