Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > enseignement > projets

réaliser une campagne d'affichage sur un problème de société

mis à jour le 25/01/2015


Sans titre 1.jpg

En prolongement d'un travail sur l'argumentation aux XVIIe et XVIIIe siècle, une classe de seconde doit créer une campagne d'affichage destinée à sensibiliser le grand public sur des problèmes de société actuels. L'activité permet d'établir des liens entre les apprentissages de la séquence et l'époque contemporaine, conduisant les élèves à décrypter les stratégies argumentatives à l'œuvre dans le discours publicitaire ou de prévention publique, puis à s'en emparer.

mots clés : pédagogie de projet, affiches, argumentation


Projet

Une campagne d'affichage
En prolongement d'une séquence sur l'argumentation en seconde et en lien avec le travail mené en ECJS, les élèves doivent créer, par groupe de trois, une campagne d'affichage publicitaire : trois affiches se succédant sur trois semaines ou trois mois d'intervalle. La campagne doit présenter une cohérence mais aussi une progression. Ce travail doit être accompagné d'une fiche écrite pour le groupe justifiant les choix effectués. Il donne lieu à une présentation orale à la classe.

Convaincre, persuader, pour sensibiliser
La campagne d'affichage doit sensibiliser le grand public sur un problème de société (injustice sociale, comportements humains, problèmes de santé publique). Les élèves sont donc conduits à réinvestir les outils rhétoriques étudiés pendant la séquence et à approfondir la question du rôle de l'image dans les stratégies argumentatives.

Éduquer aux médias
Il s'agit d'analyser les aspects du discours publicitaire et de prévention publique qui reposent sur les ressources de l'argumentation et de la rhétorique, afin de mieux savoir les décrypter, en comprendre les enjeux,  affiner la conscience citoyenne et affirmer le regard critique.

Contexte

Genres et formes de l'argumentation
Dans le cadre du cours de français, ce travail a été mené dans le prolongement d'une séquence en lien avec l'objet d'étude "les genres et les formes de l'argumentation aux XVIIe et XVIIIe siècle". Il s'agissait de s'interroger sur les différentes formes de la critique sociale dans un contexte historique particulier, celui de la monarchie.

Corpus

Les élèves ont donc étudié des fables de La Fontaine ("Les obsèques de la lionne", "Les animaux malades de la peste", "Le pouvoir des fables"), des extraits des Caractères ("De l'homme"), un extrait du "Sermon du mauvais riche", du Carême du Louvre de Bossuet, un corpus de textes des philosophes des Lumières.

Ouverture contemporaine

Une séance finale a permis une mise en perspective des questions et des outils étudiés, en proposant un travail par groupe sur des textes modernes qui sensibilisaient les lecteurs à des problèmes sociaux : l' "Appel du 1er février 1954" de l'abbé Pierre, un extrait du discours à l'Assemblée nationale du 17 septembre 1981 sur "L'abolition de la peine de mort" de Robert Badinter, et des affiches d'une campagne de la Fondation Abbé Pierre "sensibiliser au mal-logement" :
 

Compétences et connaissances travaillées

Disciplinaires
  • S'approprier les stratégies argumentatives étudiées dans le cadre de la séquence.
  • Savoir écrire une maxime, un texte argumentatif.
  • Savoir justifier sa démarche à l'écrit par un retour réflexif.
  • Savoir présenter à l'oral un travail, justifier ses choix, répondre à des questions.

Pluridisciplinaires
  • Savoir décrypter les messages publicitaires pour comprendre les stratégies argumentatives qui les fondent.
  • Utiliser les ressources documentaires pour s'informer sur le sujet choisi.

Numériques
  • Savoir utiliser un logiciel de retouche d'image pour traiter une image : filtres, calques, etc.
  • Savoir utiliser un logiciel de présentation pour créer des affiches sous la forme d'un diaporama en appliquant des animations.
 

Déroulement

 
Travail préalable : analyser une campagne publicitaire
Les élèves analysent les stratégies argumentatives mises en place dans les trois affiches étudiées, en travaillant sur l'articulation texte/image.

Sont ainsi mis en évidence les points suivants :
  • travail sur le slogan : brièveté et efficacité, jeu sur les émotions,
  • travail sur le graphisme de la photographie : lumières, couleurs, cadrage, objets (dénotations et connotations),
  • travail sur la continuité et les variations des affiches.

Une synthèse est élaborée sur les outils de construction d'une image argumentative.

Étape 1 :  présentation du projet, recherche d'idées
Les consignes sont présentées aux élèves : ils doivent élaborer une nouvelle campagne sur un thème au choix en trois affiches présentant une continuité et des variations.

Un temps de réflexion par petits groupes puis une mise en commun a pour but de lister des thèmes de travail : injustices sociales ou problèmes de société (situation des journalistes emprisonnés, défense de la liberté d'expression, problèmes de santé publique comme l'alcoolisme, problèmes écologiques comme la déforestation ou la gestion des déchets, etc.)

Étape 2 : planification du travail
Les élèves choisissent un sujet et se répartissent ensuite par groupes.

Ils doivent esquisser les grandes idées de leur campagne :
  • une idée de scénario en trois temps qui correspondent aux trois affiches,
  • la recherche d'un slogan,
  • des partis pris graphiques au service de l'argumentation,
  • un nom d'association.

Les démarches sont à définir et à planifier :
  • trouver des pistes de recherche d'informations,
  • se répartir les tâches dans le groupe : chacun peut prendre en charge l'une des trois affiches par exemple,
  • déterminer un planning de travail.
Étape 3 : recherche et conception de la campagne
Une recherche d'informations sur le sujet traité (chiffres, statistiques) est menée pour nourrir l'argumentation.
En parallèle un brouillon des trois affiches est élaboré avec leur évolution en fonction du scénario choisi.

Les textes sont écrits. Les élèves sont incités à réinvestir les notions travaillées durant la séquence, par exemple sur la maxime pour réaliser un slogan, ou sur les procédés de la persuasion pour écrire leur texte argumentatif.

Les élèves doivent rechercher des images libres de droits. Différentes méthodes sont signalées :

La phase de réalisation graphique est menée parallèlement avec le logiciel de présentation Open Office. En fin de travail, les élèves sont incités à exporter en format PDF leur diaporama pour conserver la mise en page.
Ils doivent enfin rédiger une fiche pour expliquer leur démarche, justifier et argumenter leurs choix.

Étape 4 : présentation en groupe classe
Chaque groupe présente sa campagne d'affichage à la classe.
Les autres élèves sont appelés à réagir en posant des questions pour obtenir des justifications encore plus précises. Ils peuvent émettre un jugement argumenté sur les points forts ou les points faibles en s'appuyant sur une analyse technique de la forme et du fond.
Lors de cette phase, l'échange favorise l'analyse et l'argumentation. Certains groupes doivent renforcer leur argumentation pour convaincre leurs contradicteurs.

Diffusion
Le diaporama est diffusé sur l'environnement numérique de travail du lycée. Une exposition au CDI est réalisée à partir des affiches imprimées.
 

Exemples de production





Les diaporamas : Diaporama 1 - Diaporama 2 - Diaporama 3    Exemple de fiche justificative : Choix de la campagne déforestation.
 

Évaluation

Évaluation du diaporama

  • La campagne suit une progression cohérente.
  • Les images, le travail graphique sont au service de l'argumentation.
  • Le travail utilise une recherche documentaire précise.
  • Les procédés de la démonstration sont bien utilisés dans les textes.
  • Les procédés de la persuasion sont bien utilisés dans les textes.
  • L'ensemble fait preuve de créativité et d'originalité.

Évaluation de la fiche justificative

  • Explication pertinente et analyse des choix effectués.
  • Organisation claire et progressive du texte.
  • Analyse pertinente de la démarche suivie.

Évaluation de la production orale


  • La parole est bien répartie dans le groupe.
  • La présentation orale est claire, rythmée.
  • Le support visuel est utilisé de façon pertinente et efficace.
  • Les questions donnent lieu à des réponses précises et pertinentes.


Bilan

Freins
Certains élèves reprennent trop facilement les images trouvées sur internet, sans vérifier les droits. Il faut les inciter à utiliser les options de recherche avancées pour trouver des images libres de droits.
Certains groupes ont tendance à mettre trop en avant le travail sur l'image et négliger le travail des textes. Il s'agit de rappeler les consignes et l'importance des messages écrits.

Axes de réussite
Le travail nécessite une cohésion importante dans le groupe, les trois affiches devant présenter une cohérence et une progression. Les élèves perçoivent l'intérêt et l'importance de l'étape de conception et de planification du travail qui va structurer l'ensemble du projet.
Les élèves ont été intéressés par l'activité, se sont bien investis. Les apprentissages effectués dans la séquence ont trouvé un aboutissement par leur mise en application dans une situation concrète et par leur réinvestissement dans l'époque contemporaine.
Les échanges à l'issue des présentations ont été riches et ont témoigné d'un véritable regard critique et technique, développé par le travail mené.
 
auteur(s) :

Yoan Fontaine, lycée Bellevue, Le Mans

information(s) pédagogique(s)

niveau : 2nde

type pédagogique : scénario, séquence

public visé : enseignant

contexte d'usage : salle multimedia, espace documentaire, classe

référence aux programmes :

haut de page

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes