Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > enseignement > projets

se former à l’art du récit en réalisant un journal télévisuel : pratiquer le storytelling

mis à jour le 22/11/2018


vignette

Pour développer les compétences orales, l’esprit critique et la connaissance des médias, les élèves sont amenés à réfléchir à la construction d’un reportage télévisé et à la distinction entre un fait et le récit qui en est réalisé. Ils créent ensuite leur propre reportage, en orientant la narration pour toucher les émotions du téléspectateur. L’ensemble permet un regard sur l’art du récit (ou "storytelling") dans notre société, et son utilisation manipulatrice. La conteuse Claire Guillermin est intervenue pour souligner la part de narration et la part de faits dans les reportages télévisés.

mots clés : EMI, oral


Contexte

Le projet est mené dans deux classes de troisième dont peu d’élèves sont actifs à l’oral, quelques semaines avant l’oral du brevet. Il fait suite à un gros projet autour des abeilles, EPI qui a été un fil rouge toute l’année dans sept matières, avec l’installation de trois ruches au collège.

Objectifs

Le dispositif permet de travailler les compétences tranversales suivantes :
  • Améliorer son esprit critique sur les médias et les manipulations possibles.
  • Développer la coopération, la créativité.
  • Trouver l’occasion d’exprimer un point de vue qui n’est pas le sien.

Références aux programmes (Attendus de fin de cycle 4) :
Oral
  • Comprendre des discours oraux élaborés (récit, exposé magistral, émission documentaire, journal d’information).
  • Produire une intervention orale continue de cinq à dix minutes (présentation d’une œuvre littéraire ou artistique, exposé des résultats d’une recherche, défense argumentée d’un point de vue).
  • Interagir dans un débat de manière constructive et en respectant la parole de l’autre.
  • S'engager dans un jeu théâtral.

Lecture : Lire et comprendre en autonomie des textes variés, des images et des documents composites, sur différents supports (papier, numérique).

Langue : Mobiliser en réception et en production de textes les connaissances linguistiques permettant de construire le sens d’un texte, son rapport à un genre littéraire ou à un genre de discours.

Pour les thèmes littéraires, on en aborde plusieurs : "vivre en société (Dénoncer les travers de la société)" et "Agir sur le monde (agir dans la cité : individu et pouvoir)". Cependant, les enjeux littéraires et personnels n’étant pas tout à fait ceux du programme, on s’inscrira plutôt dans le questionnement libre.

La démarche

Activité 1 : Définir le storytelling (Oral) - 1h
A partir des vidéos ci-dessous, définir le storytelling :

Activité 2 : Prendre conscience que tout ce qui est écrit n’est pas forcément vrai (Lecture / Oral) - 2h

Découvrir et lire les documents ; formuler leurs points communs sous forme de carte mentale. On procèdera par groupes et en autonomie. Un temps pourra être consacré à une présentation de la carte mentale à la classe.
  • Sciences et vie junior n°337 : article sur les mangeurs d’air pages 78 à 81et sur les jeux vidéos qui nous manipulent pages 84-87
  • Phosphore n°417 : s’informer, qui dit vrai, qui dit faux, comment savoir ? pages 46-47
  • Causette n° 83, page 83 : article sur l’agnotologie
  • Revue maxi n°1617, pages 10 à 12 : comment distinguer le vrai du faux sur internet
  • Extrait de Storytelling de Christian Salmon, pages 111 à 113


Activité 3 : Analyser un journal télévisé (Lecture) - 1h
A partir de deux reportages différents que l’on regarde ensemble, analyse avec le professeur pour mettre en évidence :
  • la place de l’information
  • la construction dramatique à travers la scénarisation
  • les émotions visées
  • le message sous-jacent
Troisième reportage : les élèves se livrent à l’analyse en autonomie. Échange ensuite.

Photographie du tableau 1
Photographie du tableau 2


Activité 4 : Créer son reportage - 1h

La classe est divisée en trois groupes. Chaque groupe a un événement à présenter à la façon d'un journal télévisé qui met en application les principes du storytelling.

Consignes

Contenu
Le fait : des élèves de 3e, dans le cadre d’un travail interdisciplinaire, élèvent des abeilles dans l’enceinte du collège.

Rôles : un présentateur, quelques interviewés et un intervieweur, deux experts ou plus.

Formes : un fait à présenter, des interviews de gens concernés, des interviews de gens non concernés, un débat entre deux spécialistes avec le présentateur qui anime ou l’intervention d’un spécialiste, un jingle en lien avec le ton choisi.

Contraintes : tout le monde doit passer "à l’écran". Chaque groupe a une orientation différente à donner : colère, joie naïve, peur, engagement écologique, défaitisme, optimisme… (à distribuer / à laisser choisir). Aucun texte ne doit être rédigé. Les mots clés sont à privilégier.

Méthode : Réfléchir à ce que chacun va pouvoir dire, par rapport à son rôle et à la couleur émotionnelle à donner au reportage. Sélectionner ce qu’on garde et ce qu’on jette, puis placer les éléments imaginés pour créer une cohérence et une intensité croissante. Chacun doit pouvoir exprimer son avis et ses idées. Le travail est collectif en coopération. Il est à terminer à la maison, chacun devant savoir ce qu’il a à dire, sans que ce soit du par cœur : préférer les fiches avec listes de mots-clés.


Activité 5 : Répétition et conseils pour donner plus d’orientation aux émotions (Oral) - 1h

Les élèves passent sans support écrit. On tolèrera leur fiche de mots clés pour les plus timides. Les élèves doivent improviser.
Les élèves spectateurs (et l’enseignant) commentent, en insistant sur ce qui a bien fonctionné, avant de proposer des pistes d’amélioration pour être plus percutant : comment créer davantage d’émotion ? comment sembler plus fiable ?

Un secrétaire note les conseils donnés, de façon à pouvoir créer une fiche de réussite qui servira de base de travail en activité 7. Le professeur mettra en forme et au propre s’il manque de temps ; les élèves peuvent aussi la formaliser à l’ordinateur de façon collective, auquel cas l’activité 5 prendra une heure de plus.

Critères de réussite :
Les cases cochées vous permettent de savoir sur quoi votre groupe doit retravailler en activité 7

Concernant l’ensemble du reportage :
o Les formes choisies sont variées (présentateur sur plateau, interview, micro-trottoir, débat, graphiques commentés…)
o La fiabilité des propos est assurée : par le présentateur, par des chiffres, des graphiques et des propos de spécialistes
o La couleur émotionnelle est claire : le choix du vocabulaire est orienté
o Les tons et langages corporels renforcent la couleur émotionnelle du reportage
o L’émotion est renforcée par des témoignages "sur le vif"
o La musique choisie oriente la couleur émotionnelle
o On passe avec fluidité entre les différentes parties du reportage

Concernant l’oral individuel
o Chacun participe à la représentation théâtralisée et a parlé
o L’articulation, le débit et le volume permettent une bonne réception de l’auditeur
o Les propos sont développés
o Chacun a su écouter l’autre et/ou ajuster sa prise de parole si l’imprévu se présentait
o Les propos utilisent des arguments et des connaissances issus de recherches personnelles
o On perçoit un engagement de l’élève qui prend la parole, il joue son rôle avec conviction


Activité 6 : Comparer deux reportages
Choisir deux reportages récents en rediffusion. Les faire visionner aux élèves. Les aider à analyser le montage, de façon à montrer comment chaque reportage fonctionne : orientation (ou non) du point de vue ; manipulation (ou non) des émotions ; liberté (ou non) de créer sa propre opinion.
On distribue pour cela un tableau par reportage, en ayant pris soin de compléter à l’avance la colonne "texte".

Voir le document


Activité 7 : Retour réflexif sur le travail de l’activité 5 - 1h

En groupes, les élèves reprennent leur reportage pour l’améliorer selon les conseils donnés en activité 5, la fiche de réussite d’oral et les observations de l’activité 6. Le but est de revoir le texte et la mise en scène, afin de mieux manipuler les spectateurs selon la couleur émotionnelle voulue. Le texte ne doit pas être écrit autrement que par des mots clés et ne devra pas être utilisé face caméra.
Si les prestations de l’activité 5 ont été filmées, on pourrait en reprendre certaines avec les élèves lors de ce cours.


Activité 8 : Captation vidéo (Oral) - 1h
 

Bilan

Globalement, les activités ont été très bien perçues par les élèves, qui se sont mis très vite en action et ont particulièrement apprécié et la dimension collective du travail. Les élèves les plus dynamiques ont su fédérer le travail de groupe en autonomie. La contrainte d’être obligé de passer devant la caméra a permis aux élèves les plus discrets de prendre la parole, et leur place dans le groupe.

Pour ce qui est de la différenciation, chaque élève a pu faire un travail oral à sa mesure : plus ou moins long, plus ou moins guidé par les camarades ou l’enseignant, en choisissant son personnage et les idées qu’il trouvait pertinentes.

Il est assez difficile d’obtenir des élèves qu’ils produisent un discours clairement orienté vers l’émotion proposée. Une attention particulière est à donner aux activités 6 et 7, qui semblent indispensables pour leur permettre d’améliorer un premier oral parfois maladroit.
De plus, devant la caméra, le stress, l’attente entre les scènes (déplacement de caméra, problème de micro mal placé, reprises à cause des cafouillages) ont figé les prestations filmées, lesquelles avaient été plus intéressantes lors de la répétition.

Soulignons que le résultat final (en vidéo) demande un travail qui nécessite un temps certain et des compétences en montage… mais qu’il n’est pas indispensable si l’on se contente d’une théâtralisation qui valoriserait de la même façon le travail des élèves.
 
auteur(s) :

Nathalie Labarre, Collège Molière, Beaufort-en-Anjou

information(s) pédagogique(s)

niveau : 3ème

type pédagogique : scénario, séquence

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=94717

haut de page

Pour faire un lien, saisissez l'adresse complète du site web (http://www.siteweb.fr) ou du mail.


écoutez le mot à saisir

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes