Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > enseignement > séances

Don Quichotte - restituer une lecture cursive par groupe en imaginant une adaptation cinématographique

mis à jour le 23/04/2018


Don Quichotte de Daumier

Comment rendre dynamique la restitution d’une lecture cursive ? La séance présentée conduit les élèves à rendre compte de leur lecture de Don quichotte de Cervantès en proposant par groupe une adaptation cinématographique du livre qu'ils devront ensuite défendre à l'oral devant les producteurs. Une tâche complexe qui permet de développer des compétences de lecture, d'écriture et d'oral.

mots clés : lecture cursive, Don Quichotte, cinéma


Contexte et objectifs

Contexte
Cette séance s’inscrit dans le cadre d’une séquence intitulée "Être et devenir un personnage de roman", qui nous permet de réfléchir aux origines épiques du personnage de roman.
La classe est constituée de 35 élèves, qui seront répartis en 5 groupes de 6.
La mise en place de cette séance est facilitée par l’accès à une grande salle de travail (type salle de spectacle).
Prérequis : les élèves ont déjà pratiqué le théâtre image pour mettre en espace des scènes romanesques.

Objectifs
Compétences et connaissances disciplinaires
  • Être acteur de la restitution de la lecture cursive
  • Objectiver et actualiser une lecture subjective
  • Approfondir sa connaissance d’une œuvre par la mise en espace : maîtriser l’histoire, les enjeux et les caractères des personnages de Don Quichotte de Cervantès.

Compétences transversales
  • Travailler de façon collaborative pour aboutir à un projet collectif
  • Prendre la parole en public

La démarche

En amont de la séance
Les élèves lisent Don Quichotte (la possibilité est laissée de choisir une édition abrégée) en autonomie.
Ils ont pour consigne de noter les étapes du récit dans leur carnet de lecture, ils doivent aussi noter les deux phrases suivantes dans leur carnet et expliquer leur sens pour eux :
  • Selon Auguste Wilhem, l’œuvre représente la lutte éternelle entre les deux forces de la vie : la poésie que représente le chevalier et la prose qui l’accompagne en la personne de Sancho.
  • Selon Tiek, les exploits burlesques de Don Quichotte provoquent à l’occasion le rire du lecteur mais excitent aussi son admiration.

Pour le jour de l’activité, ils cherchent et apportent sur leur téléphone portable une musique qui illustre selon eux les aventures de l’hidalgo.

La séance
La séance de restitution se déroule en quatre étapes :
  • Explication des consignes (5 minutes)
  • Travail de groupe (50 minutes)
  • Passage à l’oral des groupes (40 minutes)
  • Évaluation et bilan (10 minutes)

Étape 1 (1h) - La préparation du projet (salle de classe)
Les élèves travaillent en groupe pendant 50 minutes à partir des consignes. Le professeur les accompagne.

Cliquer sur l'image pour télécharger le document
Consigne
Saviez-vous que Terry Gillian, réalisateur américain (qui a réalisé la série Monty Python et le film Brazil notamment) essayait depuis 17 ans de réaliser un film sur le héros de Cervantès ? L’idée n’est pas d’adapter précisément le livre mais de s’en inspirer.
Toby, un réalisateur de publicité désabusé se rend en Espagne pour un tournage. Il y rencontre un gitan qui lui offre une copie du film de jeunesse (une adaptation de Don Quichotte) que Toby avait réalisé dans la région. Emu par cette redécouverte, Toby part à la recherche du petit village où il avait tourné le film. Le tournage a été abandonné à deux reprises.
Dans la première tentative en 2000, les deux acteurs phares étaient Jean Rochefort et Johnny Depp.  (cf le documentaire Lost in La Mancha). Puis nouvel échec financier en 2012. Son film sortira finalement en mai 2018, il est intitulé The man who kills Don Quixote.

Votre excellente équipe de tournage aurait réussi bien plus tôt que lui à convaincre les producteurs ! Elle se compose ainsi :
  • Un chef décorateur qui détermine et justifie le choix du décor, du lieu de tournage, des éclairages
  • Un réalisateur qui a défini l’intérêt de faire une adaptation du livre en 2018, les partis-pris choisis, et l’angle d’approche du livre
  • Un ingénieur du son qui a choisi la bande originale
  • Un scénariste qui a choisi trois scènes capitales du film et les présente
  • Deux comédiens qui présenteront les trois scènes phares du film en tableau (images fixes) et commenteront leurs scènes (les autres membres de l’équipe peuvent bien sûr figurer sur l’image si besoin)

Vous avez 50 minutes pour préparer votre projet. Tout est décidé en commun, chaque choix est justifié. Vous répartissez les rôles, vous faites tous les choix mentionnés, vous décidez sur quels éléments vous allez mettre l’accent, vos partis-pris par rapport au livre, vous donnez un titre au film. Vous déterminez ensemble l’ordre de passage de chaque professionnel (vous commencez par celui que vous voulez), et ce que chacun explique (vous prenez des notes sur une feuille personnelle ou sur votre carnet de lecture. Ne rédigez pas tout sinon vous lirez !). L’ensemble des membres du groupe prend la parole. Vous faites écouter la musique choisie.

Cliquer sur l'image pour
télécharger le document

Étape 2 (30mn) - Le grand oral devant les producteurs
Tirage au sort : 3 groupes sont tirés au sort pour être les équipes de producteurs. Les trois autres sont les équipes de tournage.

Rôle des équipes de tournage : présenter le projet en 5 à 7 minutes devant les trois équipes de producteurs, être convaincant pour faire en sorte que le projet soit retenu.

Rôle des producteurs : poser des questions (chaque jury pose une question) pour bien comprendre le projet, ou pour demander des précisions (2 minutes). Puis chaque jury délibère (2 minutes) pendant que l’équipe suivante s’installe. Le jury s’aide de la grille d’évaluation pour être précis dans ses commentaires.

Étape 3 (20mn) - évaluation et bilan
Chaque équipe de producteur désigne son lauréat et expliquant les raisons de son choix.
Les élèves rédigent un bilan à partir de la fiche distribuée (à finir à la maison si le temps manque). Le bilan pose la question du personnage devenu une référence dont on use et parfois abuse. On s’interroge sur l’idéal qu’il incarne pour un lecteur du XXIe siècle.

Bilan

Les avantages
Ce travail permet de rendre vivante la restitution de lecture cursive, de l’incarner et de ramener à soi et à son époque un texte a priori assez éloigné. L’actualisation de la lecture par les élèves a bien fonctionné et a ainsi permis son appropriation. Les élèves ont joué le jeu, ont pris du plaisir à défendre leur vision du texte. Les propositions ont été variées. Un groupe a proposé une adaptation "muséographique", très fidèle au texte, accompagnée d’une musique pittoresque, les deux autres au contraire ont choisi d’actualiser les décors et de s’interroger sur la contemporanéité du personnage.
Un travail comme celui-ci permet aux élèves de s’investir à la fois personnellement (puisqu’ils ont chacun un rôle) et collectivement (puisque la prestation requiert une harmonisation de l’angle d’approche du film).

Les difficultés
Il faut être très rigoureux sur la gestion du temps.
Un groupe des deux groupes "jury" a été frustré de ne pas être passé à l’oral. Néanmoins, ils se sont bien investis dans ce rôle. Il parait difficile en deux heures de faire passer tous les groupes avec un tel effectif. Une idée peut consister à scinder la séance en deux : une séance de 1h pour la préparation et une séance de 2h pour les prestations.  
L’évaluation par l’enseignant d’une telle séance est difficile, les prestations sont courtes et le temps de parole de chaque élève est parfois morcelé.
 
auteur(s) :

Claire Chavy, Lycée Bellevue Le Mans

information(s) pédagogique(s)

niveau : 1ère

type pédagogique : scénario, séquence

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : Programme des classes de Seconde et Première applicable à la rentrée 2011 : BO spécial n°9 du 30 septembre 2010.

haut de page

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes