Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > enseignement > séances

l’assassinat de Britannicus murmuré aux oreilles des latinistes !

mis à jour le 17/01/2019


Néron vignette

Lire un texte en langue latine n’est pas une activité toujours simple pour un élève au collège. Les nouveaux programmes de 2016 insistent pourtant sur l’intérêt d’appréhender les textes latins dans leur globalité. Aussi ces préconisations invitent-elles les enseignants à réfléchir à des dispositifs pédagogiques variés et rassurants, pour permettre cette familiarisation avec un texte en langue latine et la compréhension globale de ce dernier. Le dispositif théâtral présenté ici à une classe de 3e du collège Pierre et Marie Curie de Chemillé-en-Anjou répond à ce souci de diversification des pratiques.

mots clés : lecture, compréhension, théâtre, LCA, Neron, Britannicus


Constat de départ

La pratique de la lecture-compréhension d’un texte, sans avoir recours au dictionnaire ou à une traduction, doit permettre à l’apprenant d’une langue ancienne de s’habituer à formuler des hypothèses, révélant un premier niveau de compréhension, à partir du repérage des éléments signifiants. L’objectif est de permettre aux élèves de devenir des lecteurs autonomes d’un texte inconnu en langue latine. Mais il est fréquent de voir les élèves se servir d’emblée d’un dictionnaire ou d’un lexique en latin -français, dès qu’on leur propose de découvrir un nouveau texte.
Un dispositif théâtral, utilisé en cours de français, consiste à murmurer des citations de pièces de théâtre ou des extraits de textes, pour comprendre l’atmosphère d’une œuvre et pour percevoir le style d’un auteur. Il a semblé opportun de transposer ce dispositif en cours de LCA, pour proposer une nouvelle modalité de lecture-compréhension et pour inviter les élèves à se dégager de la tentation de recourir aux outils habituels du cours de latin. Ainsi, des citations, isolées pour leur intérêt significatif, dans le récit de l’assassinat de Britannicus des Annales de Tacite, ont été murmurées aux oreilles des élèves de 3e pour leur permettre d’appréhender le sens global de ce texte latin. 

Les objectifs

  • Situer les textes littéraires dans leur contexte historique et culturel.
  • Être capable d’entrer, sans appréhension, dans la compréhension d’un texte en latin et d’accéder à son sens global.
  • Repérer les éléments signifiants et les mettre en relation pour vérifier les premières hypothèses de lecture. 
  • Interpréter des textes littéraires en fondant son interprétation sur quelques outils d’analyse simples.

Déroulement de la séance

La séance présentée ici s’inscrit dans une séquence consacrée à Néron et à la question : Néron, coupable ou non coupable ? Après un premier chapitre visant la contextualisation historique des faits propres à cet empereur et un deuxième chapitre focalisé sur les figures de Néron et de sa mère Agrippine, le troisième chapitre intitulé "Petits meurtres en famille" propose, dans un premier temps, en lecture-compréhension, un extrait des Annales de Tacite. Ce texte relatant un épisode célèbre, celui de l’assassinat de Britannicus, peut s’avérer difficile, proposé en exercice de version à des élèves de 3e. Le dispositif théâtral permet une première approche de ce texte, levant la complexité de certains passages. 

Étape 1 : Explication du dispositif 

Deux séries de citations sont regroupées autour des entrées suivantes, permettant de cerner l’ensemble des enjeux du texte : 
 
1. L’empoisonnement de Britannicus
2. Les réactions des convives
 
La classe est séparée en deux.
 
Après un échauffement propre à la pratique théâtrale, une partie de la classe se retrouve assise au milieu de la salle, l’autre tire au sort une citation en latin, parmi les citations dédiées à l’empoisonnement de Britannicus.

Sur ces citations, certains mots sont écrits en gras et plus gros. Cette typographie attire l’attention du récitant sur les mots à  mettre en valeur du fait de leur forte valeur sémantique. Ces citations sont murmurées tour à tour à l’oreille de chaque élève assis au centre.
 Lorsque toutes les citations ont été murmurées, un échange collectif est opéré pour discuter sur les impressions ressenties par ceux qui ont entendu les citations et pour évoquer ce qui a été compris par ces mêmes élèves, étape complétée par la compréhension de ceux qui ont lu. Après cette première partie, on inverse les groupes et les élèves murmurent, selon les mêmes modalités, les citations concernant les réactions des convives.
Après cette première phase de cours, au bout d’une trentaine de minutes, les deux aspects du texte ont été perçus par l’ensemble de la classe, notamment le contraste entre l’horreur d’une scène relatant la mort d’un homme et la joie avec laquelle les convives poursuivent le banquet. 

Étape 2 : Commentaire du texte

En îlot, les élèves visionnent le texte projeté dans son intégralité, toujours sans la traduction et les citations qui ont été murmurées sont indiquées en rouge. Les groupes travaillent sur un ensemble de questions qui visent à affiner leur compréhension globale du sens du texte de Tacite et sont particulièrement sensibles à la partie du texte qu’ils ont murmurée et à celles qu’ils ont comprises à l’oral. Le dictionnaire est alors autorisé. Après cette phase de travail, une mise en commun est opérée pour l’élaboration de la trace écrite du bilan et la traduction est ensuite donnée en lecture cursive. 
                                                                                                                                                                                                                           Cliquer sur l'image

Dans le cadre de cette séance, il n’a pas été prévu de traduire le texte ou de mémoriser les passages murmurés, mais ce sont des prolongements d’activité tout à fait envisageables.

Étape 3 : Prolongements

L’heure suivante, des extraits en latin de la Vie de Néron de Suétone sont à relier à la traduction correspondante et amènent les élèves à confronter deux styles de récit historique, celui de Tacite et celui de Suétone. La classe est également invitée à faire un premier bilan, dans la construction de la réflexion autour de la question de la séquence, en se demandant si Néron est défendable dans ces textes.
Une réflexion plus globale est menée sur la postérité de Néron dans les arts et en littérature, avec la lecture d’un extrait de Britannicus de Racine.

Bilan

Les élèves se sont sentis un peu décontenancés, au début de la séance, par cette approche peu habituelle pour entrer dans la compréhension d’un texte en latin. La dimension orale de cette pratique théâtrale les a cependant obligés à se montrer encore plus concentrés, car ils n’avaient pas le texte sous les yeux et devaient être attentifs aux éléments qui étaient murmurés, pour bien appréhender de manière globale, les deux atmosphères présentes dans le texte. Cette première rencontre a favorisé une appropriation plus fine du texte par la suite.
Cette approche a permis aux élèves de prendre connaissance d’un texte authentique plutôt complexe, avec moins d’appréhension, ils ne se sont pas retrouvés bloqués dans leur compréhension, car les difficultés avaient été levées par la sélection des passages significatifs par l’enseignant. Ce dispositif a favorisé le traitement des indices d’un texte en langue latine, et a donné accès au sens de ce dernier, en mobilisant les connaissances culturelles et linguistiques. Le commentaire a également été facilité par cette approche plus sensible du texte.

Un prolongement possible serait envisageable par une mémorisation des phrases murmurées ou par une réutilisation de ces phrases latines, pour légender par exemple, un tableau mettant en scène l’assassinat de Britannicus (L'empoisonnement de Britannicus. Composition de François Chauveau dans l'édition de 1675 de Britannicus de Jean Racine.)

 
auteur(s) :

Magali Le Sénéchal , Lycée Bergson, Angers

information(s) pédagogique(s)

niveau : Cycle 4, 3ème

type pédagogique : démarche pédagogique, scénario, séquence

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : Programme enseignement de complément de langues et cultures de l'Antiquité, BO n°11 du 17 mars 2016, Lecture - Compréhension

haut de page

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes