Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > enseignement > séances

utiliser l’oralisation des textes pour comprendre la scansion d’un texte poétique

mis à jour le 17/03/2015


vignette

Activité conçue au début d’une séquence intitulée : "Pourrait-on recommander l’art d’aimer d’Ovide aujourd’hui ?" pour comprendre les éléments de versification et de scansion dans la poésie latine et faciliter la traduction du poème de Catulle.

mots clés : latin, Catulle, scansion, prosodie, expression de l’ordre, oralisation


Contexte

L’approche théorique de la prosodie et de la scansion est assez ardue pour des élèves de 3e. Pourtant, par l’intermédiaire d’une lecture oralisée d’un poème latin, il est assez facile de sensibiliser les oreilles des élèves aux variations et aux fluctuations de la voix, rendant compte de la quantité des syllabes. Bercés par la mélodie du poème oralisé et guidés par des questions de compréhension qui leur sont posées en latin, les élèves entrent plus facilement dans la traduction du poème de Catulle.
 

Objectifs

  • Comprendre ce qui explique les nuances de prononciation d’un poème latin : notions générales de prosodie et de scansion
  • Répondre à des questions de compréhension en latin
  • Prendre en compte la dimension poétique d’un texte pour élaborer une traduction plus pertinente
  • Apprendre les différents moyens de l’expression de l’ordre en latin
     

Les références au programme

  • 3e :  Domaine : Vie publique, vie privée : Le temps des plaisirs : Poésie amoureuse
  • Lire, comprendre et traduire
  • Ordre, subjonctif présent dans une indépendante, impératif présent
     

Corpus

  • Catulle, Poèmes, V
 

Déroulement

Étape 1
Dans un premier temps, les élèves rappellent ce qui fait qu’un texte est considéré comme poétique en français. Puis ils écoutent une lecture oralisée d’un poème de Catulle, sans avoir le texte latin sous les yeux.
Voir le fichier : fiche élève 3e Catulle


Étape 2
On leur demande de repérer ce qui pourrait faire de ce texte latin un texte poétique : ils reconnaissent assez aisément les variations dans la prononciation des noms latins, ce qui permet d’expliquer les voyelles brèves et longues avec l’accentuation qui permet de les identifier. Suit une explication sur les schémas-types du vers et en particulier, celui de l’hexamètre dactylique (approche très générale, ce vers n’étant pas celui utilisé dans le poème de Catulle).

Étape 3
Les élèves réécoutent le texte et doivent répondre à une série de questions en latin : quis ?, ubi ?, quando ?, quomodo ?, cur ?, quid ? Après une mise en commun des réponses, on distribue le texte latin et on complète les informations manquantes dans le tableau.

Étape 4
On observe les subjonctifs du texte et on dégage les raisons de la présence de ce dernier. L’étude du système d’énonciation permet de comprendre quelles sont les personnes évoquées dans ce poème.



 
Étape 5
Le texte est ensuite traduit par binôme en salle multimédia avec le logiciel "Collatinus" et les propositions de traductions sont reprises sous forme de diaporama pour ouvrir le débat interprétatif.
Voir le fichier : "Catulle ad Lesbiam reprise traductions élèves

Étape 6
On poursuit par un commentaire du texte, prolongé par une lecture d’image et on demande aux élèves d’apprendre par cœur ce poème de Catulle et de le réciter en respectant la prononciation du texte oralisé.
 
Le diaporama :
 
Diaporama Catulle Ad Lesbiam capture
 

Bilan

L’oralisation de ce poème de Catulle et sa compréhension globale guidée par des questions en latin permet aux élèves de dégager les idées principales du poème. L’observation grammaticale au préalable du subjonctif présent en indépendante contourne la principale difficulté du texte pour un élève de 3e (les autres étant traduites) et lui permet de se concentrer sur une traduction plus poétique de ce texte. L’utilisation de l’oral ici lève les obstacles pour un exercice de traduction plus serein. La récitation de ce texte par les élèves gagne également en qualité car par imitation, ces derniers vont déclamer leurs vers comme ils l’ont entendu.

 
auteur(s) :

Magali Le Sénéchal, Collège Pierre et Marie Curie - Chemillé

information(s) pédagogique(s)

niveau : 3ème

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : élève

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :

ressources associées

Cicéron utiliser des textes latins oralisés pour comprendre les trois fonctions de la rhétorique antique 17/03/2015
Ces différentes activités ont été conçues pour comprendre les trois objectifs d’un discours dans l’Antiquité et redonner à ce dernier sa dimension oratoire. Elles sont proposées  dans le cadre d’ ...
latin, 3e, Cicéron, Première Catilinaire, art oratoire, placere, movere, docere, oralisation Magali Le Sénéchal

haut de page

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes