Contenu

mathématiques

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > mathématiques > enseignement > actions nationales > actions nationales 2017-2018

algorithmique et français

mis à jour le 20/02/2018


Algo-Francais.png

Vers la réalisation de programmes élaborés utilisant des notions de français : pluriels avec cas particuliers, reconnaissance de palindromes, conjugaisons, …

mots clés : algorithmique, français


1ère séance

La première séance consiste  à construire un pluriel "classique", c’est-à-dire nécessitant simplement l’ajout d’un "s" final. Dans un deuxième temps les élèves devront construire le féminin d’adjectif ne nécessitant que l’ajout d’un "e" final.

Réalisation d’une liste de 20 mots respectant le critère
Plusieurs élèves ont des difficultés à construire cette liste de mots.
Il n’y a pas trop de difficultés à écrire les premiers mais ils peinent ensuite.
    

Il y a là les prémices de catégories permettant d’obtenir une liste respectant le critère :
  • Animaux : chat, chien, cochon
  • Éléments de l'environnement proche : ordinateur, lutin, maison, …
C’est aussi l’occasion de quelques corrections :
  • Souris : ce mot ne respecte pas le critère.
  • Fauteuille : voilà une orthographe inhabituelle...

Écriture de l’algorithme

Pour cette première séance de ce style, le travail est tout d’abord guidé pour la création d’une variable et l’attribution de Réponse à cette variable.

Les élèves doivent alors construire les regroupements donnant la phrase réponse.
    
L’analyse d’une erreur à l’affichage permet d’adapter : ici l’insertion d’espaces là où il faut et de ‘est’.


Dans la deuxième partie, il s’agissait de construire le féminin d’adjectif lorsque cela ne nécessite qu’un "e" final.

À peu près un quart des élèves de la classe se sont rendus compte qu’il s’agissait en réalité du même programme que le précédent à quelques détails près :

Changer « le pluriel de… » par « le féminin de … » et l’ajout du "s" final par un "e" final.

Pour les autres, cela n’est pas apparu : il y a donc un travail à mener pour mettre en évidence les éléments communs à différents programmes.
 

2ème séance

La veille de cette séance, un petit temps (environ 15 minutes) est pris pour rappeler ce qui a été fait lors de la première séance.

La deuxième séance est conçue en deux temps :

Dans un premier temps, il s’agit de reconnaitre si une lettre proposée est une voyelle ou une consonne. La solution envisagée est de créer une liste contenant les voyelles et de tester si la lettre mise en fait partie. Une structure de type Si … Alors … Sinon … permet de choisir alors entre voyelle et consonne.

Après une présentation de l’ensemble de l’activité à toute la classe, les élèves se mettent au travail devant les postes.
Les premières ébauches apparaissent rapidement :
 
 

Le fait d’utiliser l’élément "si … alors … sinon …" est bien assimilé, mais sa mise en œuvre pose évidemment quelques difficultés. Ce sera le point le plus délicat qui occupera l’essentiel de l’heure pour la majorité des élèves. La structure "si…alors…sinon…" a parfois été comprise de façon très partielle : ce qui n’a rien d’inquiétant en ce début d’année de 6ème !
Des programmes plus ou moins élaborés ont été proposés, avec des légères variantes dans le résultat obtenu :

 
 
Il reste parfois quelques progrès à réaliser sur l’orthographe !

 

Deux ou trois élèves ont eu le temps d’aborder la deuxième partie : il fallait donner la longueur d’un mot donné par l’utilisateur. Une élève a proposé un programme partiellement abouti :
Si le principe est là, le regroupement n’est pas encore pertinent pour un affichage ayant du sens...Il a manqué un peu de temps !

 

Deux programmes qui fonctionnent : Logiciel d'algorithmievoyelle/consonne et Logiciel d'algorithmielongueur d'un mot.
 

3ème séance

Cette troisième séance n'a pas abouti en ce sens qu'aucun programme Scratch n'a pu être terminé. Pour autant, elle m'est apparue comme la plus riche !

Le travail a commencé par une recherche sur un moteur de recherche bien connu : que signifie "palindrome" ?

Comme cela a été travaillé lors d'une autre séance où les élèves travaillaient au CDI, il fallait lire une définition trouvée et la récrire en comprenant sa signification.

Pour les élèves qui ont respecté cette consigne, cela peut donner des réponses...cocasses voire subtilement cocasses :
  • le palindrome est un cas particulier.
  • palindrome est une phrase que tu peux lire de gauche à droite et de droite à gauche.
  • Ex : faire dix phrases
  • Un palindrome est un texte ou un mot que l'on peut lire à l'envers et qui aura toujours le même sens.
Quelques recherches :
 







Pour information : un anacycle est un mot qui peut se lire à l'endroit et à l'envers mais en ne gardant pas la même signification comme MON et NOM ou encore ECARTER et RETRACE.

Les élèves ont alors construit des listes de mots, sur lesquelles il faudra revenir parfois :
 








Dans l'objectif de la programmation sous Scratch, la demande (rappelée à l'oral) était bien de ne chercher que des mots palindromes et non des phrases.

Lors du passage sur Scratch, tous les élèves se lancent directement dans la programmation : drapeau vert, demande à l'utilisateur de donner un mot, ...

Les blocages arrivent bien sûr rapidement !

Un premier temps collectif est alors proposé : de quoi a-t-on besoin ?
  • mot de départ : une variable
  • longueur du mot : une variable
  • mot d'arrivée : une variable

Cela permet de commencer à construire un début de programme cohérent. Mais très vite un deuxième blocage intervient.

Un deuxième temps collectif est demandé : que manque-t-il ?
  • un compteur, qui d'ailleurs va décompter depuis la longueur du mot jusqu'à 1.

L'heure se termine très vite ensuite avec des programmes non abouti. Ces programmes sont très intéressants, y compris dans leurs maladresses et vont permettre de redémarrer en classe pour poursuivre ce travail à la prochaine séance.

Quelques programmes : Logiciel d'algorithmieélève1   Logiciel d'algorithmieélève2   Logiciel d'algorithmieélève3
 
 

3ème séance

Un retour sur la séance précédente amène à réfléchir à ce qui a posé problème, ce qui a donné lieu à des blocages.

Peu à peu, il ressort que les élèves ne savaient pas bien ce qu'ils devaient faire...parce qu'ils n'avaient pas pris le temps d'y réfléchir.

La nécessité de travailler à l'écrit avant de se lancer sur Scratch apparait.

On construit ensemble les éléments suivants :
 
 
 

4ème séance

Le travail est repris sur les bases données en classe en début de semaine.

Les premiers programmes fonctionnent après environ 30 minutes de travail, comme celui-ci ...
Logiciel d'algorithmie

Ou encore celui-ci ...
Logiciel d'algorithmie

Logiciel d'algorithmie un programme d'une troisième élève.
 
Le travail demandé pour l'activité du  jour est prévu pour deux séances...Des imprévus amèneront peut-être à passer à 3 séances !

Il s'agit aujourd'hui de s'intéresser à des pluriels particuliers : mots en "ou", mots en "au", ...

Un premier travail se fait en classe entière pour présenter la première partie : le pluriel des mots en 'ou'. La liste des cas particuliers est établi à l'oral avec le groupe.

Il s'agit alors de réfléchir à la structure que prendre la programme. La recherche est d'abord individuelle, puis les idées sont proposées collectivement. Il s'agit en réalité de réunir dans la même activité des fonctionnements réalisées lors de  séances précédentes différentes.

La structure prend peu à peu forme, avec des niveaux de compréhension variés dans la classe lorsque...
Suite à un intermède (alerte incendie), quelques élèves en ont visiblement profité pour discuter du sujet, et quelques-un(e)s démarrent rapidement la programmation avec une structure qui permet d'aboutir :
La reprise reste cependant globalement délicate. Les élèves sont alors majoritairement orientés vers la recherche de vocabulaire de mots en 'ou' ne faisant pas partie des cas particuliers.

Une vingtaine de mots est attendue : 20 mots dont on connait la signification.

Quatre élèves ont rendu un fichier, parfois non totalement abouti.

Pour deux d'entre eux, on observe que la structure "si ...alors...sinon..." est à reprendre.
     
Les programmes de Maëlle et de Nadia en revanche montrent un travail totalement abouti :
 

6ème séance

Les élèves reprennent le travail sur le pluriel des mots en 'ou' et le terminent. Les plus rapides, ou ceux qui avaient terminé la fois précédente, s'intéressent au pluriel des mots en "eu", "au", "eau".

Avec les mots en 'ou', les exceptions prennent un "x" alors qu'avec les mots en "au" et en "eu" les exceptions prennent un "s".

Ceci étant la structure du programme est la même : une liste avec les exceptions et un test de la forme "si ... alors ... sinon ...".
 

7ème, 8ème et 9ème séances

Il s'agit de conjuguer les auxiliaires être et avoir au présent de l'indicatif. La consigne : un lutin s'appelle être, un autre s'appelle avoir. Lorsqu'on clique sur le lutin, la conjugaison apparait.

Pour les plus rapides, un test sera fait pour que la troisième personne soit parfois "il", parfois "elle".

Plusieurs élèves ont produit des programmes remarquables et pratiquement toute la classe a abouti à un résultat satisfaisant (même s'il ne répond pas toujours exactement aux consignes).

Voici quelques exemples de travaux très aboutis :
Logiciel d'algorithmieCerise    Logiciel d'algorithmieMaëlle    Logiciel d'algorithmieMénélys    Logiciel d'algorithmie  Jade
 
auteur(s) :

Yannick Danard, Enseignant au collège Clément Janequin - Avrillé (49)

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux, 6ème, Collèges tous niveaux

type pédagogique :

public visé : non précisé, élève, enseignant

contexte d'usage :

référence aux programmes :

ressources associées

vignette.png conjuguer des verbes en ER 06/02/2018
Comment utiliser scratch et le français pour créer un programme complexe étape après étape ?
algorithmique, français Emmanuel Malgras

documents complémentaires

Fichiers associés
PDF fiche 01 - Pluriel Féminin
PDF fiche 02 - Voyelle Consonne
PDF fiche 03 - Palindrome
PDF fiche 04 - Pluriels particuliers

haut de page

mathématiques - Rectorat de l'Académie de Nantes