Contenu

numérique et enseignement

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > actions éducatives > délégation au numérique > pédagogie, innovation > recherches et expérimentations > graf pédagogie et numérique > IAN

IAN

travailler ensemble avec le numérique en mathématiques-sciences

coop02r

Le préambule des programmes de bac pro

Ce préambuleprésente parmi les attitudes à développer chez les élèves :
- l’ouverture à la communication, au dialogue et au débat argumenté ;
- le goût de chercher et de raisonner.

La démarche pédagogique doit notamment :
- Mettre l’élève au travail, individuellement ou en groupe
Les travaux de résolution d’exercices et de problèmes, en classe ou au cours d’une recherche personnelle en dehors du temps d’enseignement, ont des fonctions diversifiées :
- la résolution d’exercices d’entraînement, associée à l’étude du cours, permet aux élèves de consolider leurs connaissances de base, d’acquérir des automatismes et de les mettre en œuvre sur des exemples simples ;
- l’étude de situations plus complexes, sous forme de préparation d’activités en classe ou de problèmes à résoudre ou à rédiger, alimente le travail de recherche individuel ou en équipe ;
- les travaux individuels de rédaction doivent être fréquents et de longueur raisonnable ; ils visent essentiellement à développer les capacités de mise au point d’un raisonnement et d’expression écrite.
- Diversifier les modes d’évaluation
L’évaluation des acquis est indispensable au professeur dans la conduite de son enseignement. Il lui appartient d'en diversifier le type et la forme : évaluation expérimentale, écrite ou orale, individuelle ou collective, avec ou sans TIC. Lors d’une évaluation,des questions peuvent porter sur des domaines des deux disciplines.


La place du travailler ensemble en mathématiques-sciences :

Les travaux de groupe en maths-sciences : lien ac-nantes
Fiche : Travaux de groupes en maths-sciences

On apprend, on le sait, avec les autres, grâce aux autres. « Les interactions de qualité entre pairs (co-apprenants) engendrent des bénéfices cognitifs profitables au développement individuel. En tant que lieu d'échange et de confrontation des représentations, l'espace de travail collaboratif enrichit les conduites cognitives, métacognitives et sociales. » (Centres de Ressources en Langues CRL " Université Lille 3 : http://crl.univ-lille3.fr/apprendre/ ).
Par ailleurs le travail de groupe contribue pleinement à la professionnalisation des élèves et renvoie au travail d’équipe dans le cadre professionnel.


Situations favorables à des travaux de groupe :

En mathématiques, dans le cadre de la résolution de problèmes ouverts : ces problèmes nécessitent des capacités et compétences variées pour être résolus.
Le nombre d'élèves dans chaque groupe permet de confronter des méthodes de raisonnement différentes et une meilleure probabilité d'émergence d'une solution dans le groupe pour résoudre le problème.

En sciences, la recherche de protocole expérimental, partie intégrante de la formation des élèves, se décline souvent sous la forme de travaux de groupes. Là encore, la confrontation des idées permet d'aboutir à des réponses positives aux problèmes posés.


Les outils numériques au service du travail de groupe :

La carte mentale : la gestion du travail de groupe (organisation du projet, répartition des tâches, avancement des tâches, liens vers les documents de travail) peut être synthétisée sur une carte mentale à disposition en lecture ou en édition aux membres du groupe. 
Dossier : Cartes mentales en maths-sciences

Le pad collaboratif
: le pad permet à de petits groupes d'élèves de rédiger, à 4, 6, 8, ou davantage de mains, un document commun au groupe. Les idées peuvent être lancées, retravaillées, peaufinées, organisées par chacun en direct.

Le forum E-Lyco : moins dynamique que le pad, le forum a davantage vocation à une utilisation hors de la classe.
La question initiale peut être posée par l'enseignant en amont d'un cours (classe inversée), ou à l'issue d'un cours. Cette question initiale peut être un problème ouvert, une situation d'exploration préalable de notion… Les réponses successives apportées par les élèves peuvent les amener à progresser avec ou sans "coup de pouce" de l'enseignant pendant la progression de la discussion.
La question initiale de la discussion peut être aussi lancée par un élève qui éprouve une difficulté devant un travail à faire ou une notion à aborder. Il peut y trouver l'aide de ses pairs … ou de l'enseignant.

Les espaces de publication E-Lyco : On peut donner à un groupe d'élèves la responsabilité de gérer un espace de publication à destination de leurs camarades de classe. Les publications peuvent porter sur un dossier, un exercice, un compte-rendu expérimental. La qualité du travail pourra ainsi être jugée suivant la manière dont la publication sera perçue par les pairs (notamment au niveau de la compréhension de ce qui y est exposé)


Exemples d'activités de groupe


Le wedding cake : Un problème ouvert permettant la mise en œuvre d'un travail de groupe autour d'une situation issue d'une vidéo pour répondre à une question "Qu'aurait dû faire cette candidate pour ne pas échouer ?".


Enduit gratté d'une maison : Situation dont l'idée pédagogique directrice est de faire comprendre aux élèves l'intérêt de mettre en oeuvre une stratégie pertinente permettant de passer d'une somme d'individualités à un groupe.

Aménagement d'un magasin
 : Une situation problème "simple" qui permet la mobilisation de compétences chez l'élève ; le travail collaboratif par mise au travail en groupe.

Comment calculer une fonction dérivée ? : Activité en groupe suivi d'une mise en commun en classe entière permettant d'établir le lien entre nombre et fonction dérivée.

Problème de lave-vaisselle
 : Une situation complexe permettant la mise en oeuvre d'un travail de groupe autour d'une problématique liée à la dureté d'une eau.

 

haut de page

numérique et enseignement - Rectorat de l'Académie de Nantes