Contenu

innovation pédagogique

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > actions éducatives > innovation pédagogique > échanger

improve your English!

mis à jour le 04/03/2016


e_changer_1

Au collège Albert-Camus du Mans, les cours d'anglais de Damienne Meunier sont ponctués par des temps forts qui prennent la forme d'ateliers. Un dispositif qui permet à chaque élève de se confronter aux notions nouvellement étudiées, de vérifier ses acquis et de travailler toutes les compétences du programme.

mots clés : échanger, ateliers, anglais, travail de groupe


a préparation de ces ateliers, quelle gageure ! Comment gérer sept groupes d'élèves qui travaillent simultanément sur des supports variés (documents écrits, fichiers audio ou vidéo), avec des consignes différentes pour une durée d'une quinzaine de minutes chacun, et ce dans une même salle ? Il faut bien sûr poser des bases et faire des choix. Le professeur a fait celui de consacrer une semaine de travaux d'ateliers, à la fin de chacune de ses séquences, avant l'évaluation finale. Pour cette enseignante, les travaux de groupes constituent le socle du fonctionnement annuel de la classe. Sa pratique est également nourrie d'une expérience d'enseignement auprès d'étudiants puis de lycéens, à des niveaux où le travail en ateliers est une pratique répandue. Mais comment adapter cette double pratique du travail de groupes et la mise en place d'ateliers auprès des collégiens ? Comment évaluer les activités réalisées collectivement ? En quoi cette pédagogie coopérative permet-elle de mobiliser les élèves et de maintenir leur motivation ?
 
Dès la rentrée et pour toute l'année scolaire, l'enseignante organise le travail des élèves en îlots qui correspondent à des tables pour des groupes de quatre élèves. Il y a donc sept ou huit groupes par classe, selon l'effectif global. Les élèves forment leurs groupes en toute autonomie. Le professeur explique que l'entraide, le travail collectif et l'implication de chacun sera nécessaire. En effet, si les élèves sont régulièrement invités à réfléchir individuellement en début de séance, la mise en commun est un moment incontournable, et le cahier d'un élève du groupe, tiré au sort, est systématiquement relevé par le professeur à la fin du cours. Cette trace écrite sur le cahier est évaluée et contribue pour une part à la note collective. En parallèle, chaque semaine, les groupes gagnent des points valorisant l'efficacité du travail en équipe. Lors du passage dans les îlots, le professeur indique par une croix verte la concentration du groupe, par une croix rouge le manque d'autodiscipline ou l'absence de matériel. Dès qu'un groupe obtient vingt croix vertes, l'équivalent de vingt sur vingt, l'évaluation de tous est arrêtée. La note obtenue par le groupe s'ajoute à la notation traditionnelle obtenue à l'issue des évaluations individuelles (contrôles de leçon, évaluations sommatives). En début d'année, les élèves sont naturellement tentés de former les groupes en se fondant uniquement sur les affinités amicales, mais souvent, des problèmes d'indiscipline surviennent et la note du groupe déçoit les élèves. Alors, à l'issue de chaque séquence, le professeur leur permet de modifier en toute autonomie les groupes ; elle assiste même parfois à un drôle de jeu de négociations entre les élèves. Une forme ludique, certes, qui tend cependant à grandir les élèves. Être responsable de son travail et être responsable aussi de celui de son groupe, voilà qui rend importante la tâche de chacun. Cette organisation s'inspire des travaux effectués par Marie Rivoire, formatrice et professeure d'anglais, qui propose une pédagogie interactive comprenant une note d'activité pour stimuler tous les élèves, rendre plus efficaces les travaux de groupes (pallier le problème des bavardages et de l'inactivité de certains élèves). Damienne Meunier précise que les îlots se prêtent très facilement par la suite à un travail en ateliers. Les élèves font une activité en groupes, puis, au bout de quelques minutes, se déplacent et changent d'activité. Ils suivent alors un circuit.
 
auteur(s) :

N. Le Rouge

contributeur(s) :

D. Meunier, Collège Albert-Camus, Le Mans [72]

ressource(s) principale(s)

echanger dossier 1 construire, évaluer des compétences 11/01/2011
La question de la construction et de l'évaluation des compétences prend aujourd'hui une nouvelle actualité avec la mise en œuvre du socle commun de connaissances et de compétences. Désormais, ...
évaluation, évaluer, compétences, livret, socle commun

haut de page

innovation pédagogique - Rectorat de l'Académie de Nantes