Contenu

mathématiques - sciences

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > mathématiques - sciences > enseignement > séquences

exemple de différenciation prenant en compte les élèves allophones en mathématiques

mis à jour le 06/07/2017


vignette.jpg

Je suis enseignante à la SEP du Lycée Europe à Cholet. J’ai une classe de 2nde commerce composée de 24 élèves. Il s’agit d’une classe avec une très forte hétérogénéité.


  • des élèves issus de 2nde générale

  • des élèves issus de 3ème générale

  • des élèves issus de 3ème Prépa Pro

  • un élève de SEGPA

  • 3 élèves allophones arrivés en France depuis 1 an et demi au maximum.


Le même cours et la même progression pour tous n’est pas envisageable. Pour cultiver  la motivation, l’envie de travailler et réussite des élèves, les activités doivent satisfaire :



  • L’élève issu de seconde  qui a déjà une maitrise partielle du programme

  • L’élève qui a besoin de revoir les bases et d’avancer doucement

  • L’élève qui éprouve des difficultés depuis l’école  primaire

  • L’élève qui ne comprend pas l’énoncé et ne peut donc pas répondre

mots clés : GRAPH, allophone, différenciation


Un exemple d’activité :

J’ai travaillé sur le calcul de pourcentages à la  demande de l’enseignante de pratique professionnelle qui constatait des difficultés chez les élèves.

1er temps : j’ai consacré 1h30 à des révisions et des rappels sur les pourcentages.  J’ai veillé à interroger un maximum d’élèves, à utiliser des dessins et des couleurs  pour illustrer les situations de façon à faciliter la compréhension des élèves allophones. Le changement de couleur pour encadrer et souligner une information peut aider les élèves en difficulté surtout quand il y a un problème de  maitrise de la langue. On cible l’essentiel. L’objectif est avant que chaque élève puisse s’investir dans le travail demandé.

2nd temps : un temps consacré au diagnostic,  les élèves ont travaillé en autonomie pendant 20 min sur une situation (document1)  qui présente plusieurs cas :
- calcul d’un nouveau prix après une baisse
- calcul d’un nouveau prix après une augmentation
- calcul d’un pourcentage de réduction ou d’augmentation

L’activité est relativement longue à résoudre, aussi mes attentes sont différentes selon les profils de mes élèves  :  
- les élèves les plus à l’aise devaient faire toute la fiche
- les élèves moyens devaient faire une des deux colonnes au moins
- les élèves  allophones n’avaient pas besoin de lire le texte, j’ai précisé à l’oral qu’il fallait trouver les valeurs des « ? »

Chacun pouvait donc réaliser une tâche à sa mesure. Après 20 minutes, j’ai ramassé les copies et voici quelques éléments d’analyse de copies d’élèves :

  1. Copie L : y arrive sans problème, a commis une seule faute par manque d’attention (oubli de la soustraction pour trouver la réduction ou l’augmentation)
  2. Copie M : arrive à calculer la valeur d’un pourcentage mais ne sait pas déterminer un pourcentage.
  3. Copie B : sait faire mais très lent
  4. Copie O : (allophone) ne sait pas expliquer son travail et n’a pas pensé à noter sur la copie la démarche, difficile de vérifier si il a compris ou pas la question et difficile de communiquer à l’oral
  5. Copie F : (allophone) a compris quand il s’agit d’un calcul direct et n’a pas réussi à poser le produit en croix correctement, a compris le problème, a compris une bonne partie de la démarche à suivre, donc un bon début de progression
  6. Copie Fl : ne sait toujours pas calculer un pourcentage
 

3ème temps : Suite à cette évaluation diagnostique, j’ai formé quatre groupes de niveaux. Les élèves allophones se retrouvent dans tous les groupes suivant leur niveau de maitrise montré sur l’activité. Dans ces groupes de remédiation, les élèves allophones sont associés avec d’autres élèves pour s’entraider :

  • Sur la compréhension de la langue
  • Sur la compréhension de la technique mathématique

 Groupe 1 (approfondissement)  : Document 2
Travail sur tableur Excel en autonomie
Le document tableau pourcentage.xlsx est le résultat attendu
Les copie 1 et copie 2 présentent les démarches des élèves.

Groupe 2 (remédiation complète) : Document 3

Le travail s’effectue par deux par deux. Les élèves doivent réaliser tous les exercices avant de corriger les erreurs  commises à l’activité document1 . Le document 3 est imprimé en couleur afin de faciliter la compréhension des élèves en s’aidant des  couleurs et des formes géométriques pour effectuer les calculs correctement. Les dessins  aident à la compréhension des techniques de calculs. Pendant la recherche, les élèves s’entraident et on entend dans un groupe « carré divisé par triangle ou vert sur orange… ».

Groupe 3 (remédiation partielle):

Uniquement la deuxième partie de la fiche remédiation puis correction de l’activité document1

 Groupe 4 (problème de lenteur) :

Des élèves trop lents qui manquent de temps pour terminer le travail demandé document1  le avant de commencer le travail sur Excel Document 2. (Remarque : un fichier tableur pré-rempli peut être une solution, avec juste quelques formules à déterminer)

 

Ma démarche d’évaluation  

J’évalue mes élèves sur 2 plans :

Les connaissances et capacités : l’activité est notée sur 10. Après les activités de remédiation, les élèves peuvent récupérer des points (jusqu’à la moitié des points manquants) en corrigeant leurs erreurs.

Les attitudes : Notées sur 10 également, la note est basée sur 4 critères : la prise de parole, la concentration, le travail et le respect. L’objectif est de valoriser tous les élèves, notamment les élèves allophones et les élèves en difficulté. Une échelle descriptive explicite les attendus qui sont connus des élèves :

Cette démarche d’évaluation est suivie par toute l’équipe pédagogique, et permet une évaluation à chaque séance.  Un bilan est effectué en fin de semaine et peut aboutir à un entretien avec l’élève. Chaque élève est suivi par un professeur tuteur.

Je constate que cette démarche collective fait progresser les élèves. Il fonctionne bien avec des élèves attachés à la note et permet aux élèves les plus fragiles d’être valorisés.
 

Quelques conseils pratiques tirés de mon expérience 

  • Je place  les élèves  allophones au premier rang, à proximité de mon bureau
  • J’utilise beaucoup des modélisations avec des dessins simples pour l'explication des activités (ex : des illustrations comme  le frigo, le ballon, les croissants, les tableaux, …).
  • Lorsqu'il y a un travail à faire, je laisse au moins 5 minutes pour l'appropriation de l'activité et ensuite je fais un point avec l’ensemble de la classe permettre aux élèves de reformuler ce qui est demandé et ainsi veiller à la compréhension de l’exercice par tous. Chacun peut alors s’engager dans le travail à faire. Si ce n'est pas suffisant, j'essaye d'aider individuellement les élèves concernés.
  • Il y a toujours un élève volontaire pour être  à côté de l'élève allophone. Il joue le rôle d'un tuteur. Si l’élève allophone a un niveau correct en math on peut lui associer un élève moins à l’aise en math. Ils s’entraident naturellement, en mettant leurs forces au service de l’autre. J’ai constaté qu’il est nécessaire de changer les binômes régulièrement pour que la tâche ne devienne pas lourde et pour éviter les bavardages ….
  • J’utilise un vocabulaire simple  simple et basique.
  • Je ne demande pas de justifier avec des phrases développées, j’accepte l’utilisation de schémas. Il ne faut pas avoir pour ces élèves allophones  les mêmes objectifs que pour  les autres, l'objectif principal étant de  le rassurer et de lui montrer qu'il est entrain de progresser. J’essaie d'être honnête dès le départ avec les élèves qui sont très loin des attentes du CCF pour éviter la déception et le découragement.
  • Je travaille avec le professeur du FLE en lui donnant des textes d'énoncés à étudier.
 
auteur(s) :

Imen Rekik

information(s) pédagogique(s)

niveau : 2nde professionnelle, cap, Lycée professionnel tous niveaux

type pédagogique :

public visé : non précisé

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :

fichier joint

information(s) technique(s) : Dossier compressé contenant l'ensemble des documents présentés

documents complémentaires

haut de page

mathématiques - sciences - Rectorat de l'Académie de Nantes