Contenu

physique chimie

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > physique chimie > publications > dossiers

La différenciation pédagogique au collège en physique chimie

Accueil  Numérique Collège Ressources  Dossiers  Actualités  Lycée 2019
 Dans la loi du 8 juillet 2013 (loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République), on peut lire :

 « Le collège unique est organisé autour d’un tronc commun qui nécessite des pratiques différenciées adaptées aux besoins des élèves. Celles-ci doivent favoriser l’épanouissement personnel et la construction de l’autonomie intellectuelle des élèves. Elles permettent la prise en charge spécifique des élèves, notamment de ceux en grande difficulté scolaire. Ces pratiques différenciées s’enrichissent de toutes les innovations et initiatives pédagogiques des équipes enseignantes, de manière à ce que le principe du collège unique ne soit pas synonyme d’uniformisation de l’enseignement et des parcours de réussite. »

Nous allons dans un premier temps évoquer ce qu’est la différenciation pédagogique de manière générale, puis dans un deuxième temps, nous prendrons des exemples de mise en œuvre de la différenciation pédagogique en physique-chimie, dans le cadre de la réforme du collège.

I- Qu’est-ce que la différenciation pédagogique ? 

 




II- Des exemples concrets de différenciation pédagogique en physique chimie, au collège (programmes 2016) 

 

1-    Des exemples de différenciation successive

 

Exemple 1 : séquence pédagogique « Le cycle de l’eau »

Cette séquence illustre une différenciation pédagogique successive, car d’une part, les activités proposées alternent travail individuel et travail de groupe, et d’autre part, elle met en jeu successivement des supports différents (schéma ou tableau). Enfin, les productions demandées diffèrent dans les deux activités : rédaction d’un texte bref dans la première activité et tableau à compléter dans la deuxième.

 

Exemple 2 : séquence pédagogique « L’Homme et le réchauffement climatique »

Cette séquence constituée de 3 activités, alterne également travail individuel et travail par groupe (binôme ou groupe de 3). Elle varie les supports (vidéo, photos et graphique). Elle évolue d’une tâche simple (activité 1 dans laquelle les élèves ont à répondre à un questionnaire) vers une tâche complexe (activités 2 et 3 où les élèves ont à rédiger un texte et à proposer une ou plusieurs expériences).

L’activité 3 met également en jeu une différenciation simultanée, puisqu’il est demandé aux élèves de choisir la couverture la plus marquante selon eux.

  

2-   Des exemples de différenciation simultanée

 

Remarque : Plusieurs exemples donnés ci-dessous portent sur différents objets de différenciation, ces derniers n’étant pas « étanches », mais au contraire souvent liés entre eux.

 

2-1 Différencier les contenus  (supports, …) :

Exemple 1 (en enseignement commun) : L’histoire de l’atome

Cette activité met en œuvre des supports différents (sélectionnés par le professeur et recherchés sur Internet par les élèves) et des outils de nature différente (papier et numérique), l’objectif étant le même (faire des recherches sur l’une des 7 étapes de l’histoire de la matière).

La différenciation porte aussi sur l’organisation de la classe, avec la constitution des groupes, et le rôle attribué à chacun au sein de chaque équipe.

Exemple 2 (en enseignement commun) : Activité « A la découverte des métiers de la physique et de la chimie »

Les élèves choisissent le métier qu’ils souhaitent connaître ou approfondir, et choisissent les ressources qu’ils ou elles souhaitent utiliser, tout en visant les mêmes objectifs : découvrir le monde économique et professionnel (Parcours Avenir), découvrir un métier ou domaine de métiers, à travers des témoignages de professionnels-les ; confronter la réalité aux représentations ; faire ressortir les pratiques de ce métier, les objets de travail, le sens donné à ce métier (contact, dialogue, …).

 

        Exemple 3 (en accompagnement personnalité) : AP Ordres de grandeur de l’atome et de son noyau

Cette séance qui est déclinée en 3 versions différentes, propose des supports différents (vidéo, schémas, textes) tout en répondant aux mêmes objectifs : mieux utiliser les puissances de 10 et la proportionnalité, et amener l’élève à prendre conscience de la notion de vide dans l’atome.

Cet exemple montre aussi la possibilité de différencier en posant des questions ouvertes et en donnant des coups de pouce.

Exemple 4 (en accompagnement personnalisé) : AP Notion de volume :_proportionnalité et grandeurs quotients

Cette séance d’accompagnement personnalisé met en jeu des supports différents, associés à des niveaux de complexité différents, selon les besoins des élèves, identifiés à partir d’une évaluation diagnostique. L’objectif pour tous les élèves est d’atteindre le niveau 3. Certains élèves plus à l’aise pourront travailler sur des démarches plus complexes du cycle 4 (niveau 4 et 5).

Des groupes de besoin par rapport aux critères de réussite lors de l’évaluation diagnostique sont envisagés, et éventuellement des groupes hétérogènes pour permettre le tutorat entre pairs.

La différenciation porte donc à la fois sur les supports, les processus et l’organisation de la classe.

 

 

2-2 Différencier les processus (types de démarches, degrés de guidage, …)

         Exemple 1 : Activité « Raisin, pamplemousse : lequel flotte ? »

Les versions 1 et 2 sont très guidées, la version 3 correspond à une démarche plus ouverte.

  La version 1 s’appuie uniquement sur des calculs et nécessite une plus grande abstraction que la version 2, qui s’appuie sur l’expérience.

  Il s’agit à la fois d’une différenciation des contenus et des processus (types de démarche différents)

 

         Exemple 2 : « Agir contre les brulures d’estomac »

Cette activité expérimentale proposée pour l’enseignement commun comporte trois versions qui permettent de varier le degré de guidage : une version autonome, une version guidée, et une version aidée. La version peut être laissée au choix de l’élève, ou plutôt du groupe d’élèves, ou peut être allouée par le professeur.

 

         Exemple 3 : « Le système solaire »

Cette activité documentaire pour l’enseignement commun a pour objectif de travailler une même compétence « S’informer », en s’appuyant sur une échelle descriptive, présentant 4 niveaux de maîtrise : débutant, apprenti, confirmé, expert. Elle est donc déclinée en 4 versions correspondant à ces 4 niveaux. Du niveau débutant au niveau expert, l’autonomie de l’élève croît, le degré de guidage diminuant.

Le fait d’apporter des coups de pouce éventuels, pour ces différentes versions permet aussi de varier le degré de guidage.

 

         Exemple 4 : « AP Lexique »

Cette séance d’accompagnement personnalisé, qui a pour objectif de comprendre le sens des verbes d’action dans les consignes, propose une différenciation, s’appuyant à la fois sur l’organisation de la classe (constitution des groupes) et sur les processus (degré de guidage).

Des groupes hétérogènes sont d’abord réalisés pour permettre le tutorat entre pairs, puis éventuellement des groupes de besoin par la suite si la nécessité s'en fait ressentir. Le travail s’effectue à différents degrés selon l'autonomie ressentie dans les différents groupes.  Les élèves commencent tous par le degré 2 puis les moins à l'aise passent sur le degré 1 et les plus à l'aise sur le degré 3.

 

        Exemple 5 (Différencier en apportant des aides ciblées) : « Je suis vernie »

Dans cette activité documentaire proposée pour l’enseignement commun, des aides ciblées sont apportées par l’enseignant (pour aider à la compréhension des consignes ou accompagner l’élève dans la réalisation de la tâche ; …): information, procédure.

Remarque : Par ailleurs, les documents proposés dans cette activité s’appuient successivement sur des supports différents : textes, tableaux, schémas.

  

2-3 Différencier selon l’organisation de la classe 

 

         Exemple : « EPI Vie sur Mars »

Cet exemple d’EPI illustre une différenciation basée sur une organisation de la classe bien précise : mise en place d'équipes qui s'appuie sur une collaboration entre élèves, et à l’intérieur de chaque équipe une attribution des rôles, tournants selon les séances. De plus, les rôles donneront lieu à une évaluation différente : un responsable  (qui complète le carnet de bord) ;  un rédacteur (qui écrit l'article de blog) ; un ou deux chercheurs (qui réalisent les expériences ou des vidéos des expériences ou  un travail de recherche sur les documents afin de disposer de ces documents sous forme numérique).

  

2-4 Différencier les productions (restitution sous des formes différentes) :

 

      Exemple : « AP Ecrire en sciences expérimentales »

 Dans cette séance d’accompagnement personnalisé, il est envisagé des productions différentes :  affiches pour la classe, fiche méthodologique personnelle, réalisation de documents  numériques     (copies d'élèves à annoter sous paint, ou thinglink, carte mentale méthodologique avec framamind, diaporama …) ; réalisation d'un formulaire sur l'ENT pour tester   les autres élèves ou rédaction d'un lexique sur l'ENT du collège ; rédaction d'un article de presse par certains groupes en respectant des consignes de rédaction.



Dossier réalisé par Anne Boisteux
 


haut de page

physique chimie - Rectorat de l'Académie de Nantes