Contenu

éducation physique et sportive

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > éducation physique et sportive > plan_actu > thématiques > incontournable : évaluation

je m'accroche à ce que je sais

mis à jour le 30/06/2015


Meziere.jpg

L’élève s’engage à partir du moment où il intériorise sa qualité d’apprenant. A partir de là, il est capable de devenir « l’agent actif » de ses apprentissages, si et seulement si l’enseignant accepte de dévoluer une part de responsabilité et qu’il organise l’activité de la classe pour y parvenir. Cette méthode, couplée à un outil de suivi performant, la carte mentale, permet d’envisager un accrochage de l’élève.

mots clés : e-novEPS9, partie1, dévolution, métacognition, suivi, CMS, carte mentale, Mézière


Introduction

Entre désintérêt pour les apprentissages et manque de confiance de soi, l’amplitude de causalité menant à perdre l’élève est variée. Aussi, l’élève en passe de « décrocher » éprouve-t-il le besoin inconscient de réenclencher une spirale vertueuse. L’enseignant, en anticipant de tels ressentis chez ses élèves, a les moyens d’intervenir préventivement en installant une relation dynamique entre l’élève et les savoirs, mais également en l’associant davantage dans la construction de ses compétences.

Accrocher l’élève, lui donner envie de s’engager et de persister dans une activité d’apprentissage, nécessite qu’il se perçoive lui-même comme un apprenant, mais aussi comme le sujet (et non pas l’objet) de l’acte pédagogique. Pour construire cette responsabilité d’acteur, l’élève a tout à la fois besoin de perspective, de savoir où il va, mais aussi de mieux se connaître et d’identifier son « déjà là », de déterminer ses ressources, ses acquis antérieurs, ses progrès, ses connaissances, ses capacités, ses attitudes… Tout ce sur quoi il peut s’appuyer pour réfléchir, agir et appréhender « une situation nouvelle, inattendue ou complexe ». Savoir, et au-delà, savoir que l’on sait, c’est l’assurance pour l’élève de se placer dans une logique positive, susceptible de lui donner le pouvoir de s’engager, une capacité de choix et d’autodétermination pour apprendre.

L’utilisation d’un outil de suivi efficace est alors à définir pour faciliter cette entreprise et soutenir la démarche de coopération instituée par le professeur. Dans ce sens, cet article se fait un large écho au travail présenté par Francis Huot et en propose un prolongement au service de l’accrochage des élèves.
 
auteur(s) :

Davy MEZIERE, professeur EPS, Beaumont sur Sarthe (72)

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux

type pédagogique : analyse de pratique

public visé : chef d'établissement, enseignant, inspecteur, parent

contexte d'usage : milieu professionnel

référence aux programmes : - socle commun 2006, programme collège 2008

haut de page

les autres articles de la revue

Partie I :

la morale civique en actes - tous niveaux, Collèges tous niveaux

Partie II :
rendre visible - tous niveaux
le bon usage du corps - tous niveaux

Partie III :
accroche sans anicroche - tous niveaux

éducation physique et sportive - Rectorat de l'Académie de Nantes