Contenu

numérique et enseignement

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > actions éducatives > délégation au numérique > pédagogie, innovation

Ted-i-Nantes

Projet national TED-i

Initié par le ministère en 2020, le projet TED-i déploie à échéance mai 2022, sur toute la France, une flotte de 4000 kits de télé-présence (robots et équipement de pilotage du robot pour l'élève).
Ce projet s'inscrit dans l'esprit de la circulaire du 3 août 2020 sur l'école inclusive.
TED-i vise à favoriser l'inclusion scolaire des élèves empêchés (élève qui, de par une maladie de longue durée, ne peut se rendre en classe).

Ludovia #18, lundi 23 août 2021. Ouverture de l'université d'été Ludovia par le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports Jean-Michel Blanquer. Présentation du projet TED-i à partir de : 7 min 58s

Robot BUDDY

  

Robot BEAM

  • Robot mobile (écran tactile)
  • Taille 56 cm
  • Micro, hauts parleurs
  • Poids 8 kg
  • Autonomie 4h
  • Piloté avec une tablette
 
  • Robot mobile
  • Taille 134 cm
  • Micro, hauts parleurs
  • Poids 18 kg
  • Autonomie 8h
  • Piloté avec un ordinateur portable

TED-i dans l'académie de Nantes :

Le projet TED-i s'inscrit dans les objectifs définis dans le projet académique et la feuille de route 2020-2022 :
 
 Ambition Solidarité : "Ne laisser personne au bord du chemin"
Garantir la réussite des élèves à besoins particuliers
 
 Ambition Coopération "Travailler ensemble à la réussite de tous"
 
 

 
Septembre 2021 : mise en service de 40 robots BEAM et 12 robots BUDDY

Septembre 2022 : déploiement complet de la flotte 59 BEAM et 50 BUDDY

 

 
Le kit de téléprésence est mis à disposition gracieusement.
 
Co-pilotage du projet :

 Médecin conseillère technique du recteur

IEN conseillère technique du recteur pour l'adaptation scolaire et la scolarisation des élèves en situation de handicap

Délégué académique au numérique éducatif

Le principe et les objectifs

Grâce à la tablette ou à l'ordinateur qui lui est confié, l'élève empêché  pour raisons de santé et accompagné par l'APADHE pilote le robot situé dans la classe.

L'élève peut être à son domicile ou dans un centre de soins. Le robot se déplace dans la classe.

Pour le bon fonctionnement des matériels, il est impératif d'avoir une connexion correcte (wifi ou 4G) à l'école et là où se trouve l'élève.

Selon l'emploi du temps défini avec l'équipe pédagogique, l'élève assiste en temps réel aux activités de la classe (cours, TP, etc.) et peut interagir avec l'enseignant et ses camarades.

Les objectifs :

  • maintenir le lien social et atténuer les conséquences de la rupture avec l’environnement scolaire ;
  • faciliter le retour en classe ;
  • permettre une continuité des apprentissages dans la mesure du possible ;
  • renforcer les valeurs du vivre ensemble : bienveillance et solidarité entre les élèves.
 TED-i acronyme

TED-i intégré à l'APADHE (Accompagnement Pédagogique A Domicile, à l'Hôpital ou à l'Ecole)

Extrait de la circulaire du 3 août 2020, BO n°32 du 27 août 2020.

 (...) « 3. Les outils techniques :

Lors des périodes d'absence de l'élève, le personnel des écoles et des établissements scolaires assure la transmission des documents pédagogiques.
Il veille à garantir le lien entre l'élève et sa classe à l'aide d’outils simples : photocopies ciblées et numérotées, photos de cours, etc. ; outils numériques de transmission : Environnement Numérique de Travail (ENT), scanner portable, etc. systèmes de télé-présence robotisés (STPR) destinés aux jeunes scolaires empêchés par des maladies graves et de longue durée. » (...)

L'élève empêché pour raisons de santé et accompagné par l'APADHE

Le projet TED-i s'inscrit dans un dispositif médical.

L'attribution d'un robot BUDDY ou BEAM est liée :

  • à l'instruction du dossier par la coordination SAPADHE (si la pathologie est compatible avec l'utilisation du robot)
  • et sa validation du dossier par le médecin conseiller technique auprès du DASEN
  • à la vérification de pré-requis techniques par les techniciens.

L'élève empêché pour raisons de santé, et accompagné de l'APADHE, est le pilote du robot.

Une tablette ou un ordinateur portable lui est confié.

L'élève manipule BUDDY ou BEAM dans le cadre défini par l'équipe pédagogique et dans le respect de la charte d'utilisation.

 

Informer l'élève et sa famille, l'équipe pédagogique et les camarades de classe

Une mise en place de TED-i nécessite une communication de tous les acteurs :

  • Le coordonnateur SAPADHE pour faire comprendre les contraintes auxquelles sera confronté l'élève dans ses apprentissages.
  • Le référent APADHE est l'interlocuteur des familles, du coordonnateur SAPADHE et des professeurs de l'élève.
  • Le référent opérationnel TED-i (CPE, enseignant, etc.) veille à la mise à disposition du robot et à la coordination de son utilisation entre les différents professeurs.
  • Le(s) référent(s) TED-i élève veille au confort de son camarade empêché en étant attentif aux interactions du robot.

Cette infographie présente les différentes étapes nécessaires à l'utilisation pédagogique du robot de téléprésence par l'élève empêché pour raisons de santé et accompagné par l'APDAHE.

Etapes-deploiement-TEDi-V5 02-12-2021


La pédagogie

BUDDY et BEAM permettent d'interagir : de voir et d'entendre ce qui se passe en classe, de se montrer à l'écran (ou pas), de parler aux adultes et aux camarades, de se mouvoir si l'espace le permet.

Chaque situation est singulière (âge et santé de l'élève, contexte et organisation de l'école, particularité de la discipline, etc.). L'expertise des enseignants est essentielle pour inclure l'élève absent/présent.

Des questions...

Le robot sera-t-il disponible pour tout élève en situation de maladie entrainant une longue absence ?
Seul le médecin scolaire conseiller technique auprès du DASEN valide le déploiement d'un kit de téléprésence. Le fonctionnement du kit de téléprésence n'est pas adapté à toutes les pathologies.

Pour l'enseignant, la prise en main du robot est-elle compliquée ?

Dans la classe, l'enseignant allume BUDDY ou BEAM, le reste relève de la pédagogie.

Le robot filme-t-il le cours ?
Non, rien n'est filmé, le robot ne le peut pas, la fonctionnalité n'existe pas. A noter que l'élève et sa famille signent une charte de bonne utilisation du matériel.

L'élève empêché est-il visible sur l'écran du robot ?
Le robot BEAM permet à l'élève de choisir de se montrer ou de ne pas se montrer. L'élève peut choisir un avatar qui le représentera sur l'écran du BEAM. L'élève peut également utiliser cet écran pour partager des documents. Cela s'avère particulièrement utile lors d'un travail en groupe.

Est-ce que c'est "comme si l'élève était en classe" ?
L'expérience du cours en présentiel est bien sûre différente mais être en classe via un robot apporte une expérience plus riche qu'une simple visio. L'élève est "physiquement" là dans l'espace de la classe, il peut interagir avec tout le monde et éventuellement se mouvoir si la configuration du lieu le permet.

L'utilisation d'un kit de téléprésence remplace-t-elle l'intervention d'enseignants au domicile de l'élève ?
Le kit de téléprésence est un outil supplémentaire dans "la trousse à outils SAPADHE". Il ne se substitue pas à d'autres dispositifs mis en place. 
Si l'intervention d'enseignants dans le cadre du SAPADHE est nécessaire, elle sera alors maintenue même si l'élève a la possibilité d'interagir en classe  par l'intermédiaire d'un robot de téléprésence.
 
 

 

Leurs avis comptent !

A l'issue des expérimentations du robot BEAM faites au printemps 2021 dans l'académie de Nantes, des enseignants et des élèves donnent leur ressenti :

" En TP, je pouvais bouger dans la salle (...), on peut se débrouiller et ça évite au prof de déplacer le support de visio. " (un élève)

"moi, le robot il ne me fait plus peur (...) ce n'est pas Big Brother is watching you, pas du tout. (...) il n'y a rien à craindre et il y a un vrai potentiel. (...) ça permet de dédramatiser pour les prochaines utlisations" (une enseignante)

"La prise en main est hyper facile (...) J'ai plus envie d'aller en cours avec le robot qu'en simple visio d'ordinateur (...) Je trouve ça moins fatiguant vu qu'on est plus investi dans le cours et on est plus autonome. (...) C'est plus ludique et la qualité de la caméra est beaucoup plus nette qu'un PC." (un élève)

"Tout allait mieux quand on a compris qu'on n'avait strictement rien à faire. En fait, le robot c'est comme un élève, il est là et puis c'est tout. En fait, il y avait la peur d'un gros travail supplémentaire en plus de la gestion d'une classe. Mais en fait non, l'élève est simplement là avec nous." (une enseignante)

" On peut aussi parler aux camarades, on essayait de garder la visio après le cours mais dans le couloir ça coupait car pas de réseau ! C'est plus facile d'échanger avec les copains qu'avec une visio normale, c'est même vrai pour le cours." (un élève)

" Je ne m'attendais pas à un truc comme si bien que ça ! (...) Je suis déçu de ne pas l'avoir eu avant. (un élève)

"Le gros avantage c'est l'interaction avec l'élève, de pouvoir le ou la remettre dans le groupe classe." (une enseignante)

 

haut de page

numérique et enseignement - Rectorat de l'Académie de Nantes